LE PT DÉNONCE LA MISE EN DÉTENTION PRÉVENTIVE DE MME HANOUNE”Une dérive gravissime”

0
Au siège du parti, on s’interroge…

Il appelle «à l’abandon de toutes les charges retenues contre elle et à sa libération inconditionnelle».

La secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune, a été placée, ce jeudi, sous mandat de dépôt par le procureur du tribunal militaire de Blida. Pour son parti, «c’est une dérive gravissime, un acte de criminalisation de l’action politique indépendante et l’expression d’une volonté de mise au pas des militants et activistes par le pouvoir de fait». «Il s’agit là d’une mesure contre le peuple algérien et sa mobilisation révolutionnaire entamée depuis le 22 février 2019», peut-on lire sur le communiqué du PT. Il appelle à «l’abandon de toutes les charges retenues contre elle et à sa libération inconditionnelle».
Les chefs d’inculpation à son encontre n’ont pas été dévoilées. «Elle est arrêtée pour ses positions politiques», a-t-on encore dénoncé dans un message. Nombreux sont les internautes parmi les militants et les sympathisants du PT qui ont condamné cette arrestation. Même ceux qui ne partagent pas les positions politiques et l’idéologie du PT, ont également exprimé leur indignation contre le fait qu’une militante politique de surcroît présidente d’un parti, soit jetée en prison par un tribunal militaire, ainsi que leur solidarité avec sa formation politique, le PT. Selon la télévision publique, Louisa Hanoune a été convoquée dans le cadre de l’enquête sur Saïd Bouteflika, Toufik et Tartag pour «atteinte à l’autorité de l’armée» et «complot contre l’autorité de l’État». Dans un communiqué, le PT précise que «Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, est mise en détention provisoire par le tribunal militaire de Blida aujourd’hui, après avoir répondu à une convocation du juge d’instruction comme témoin». «Tous les Algériennes et Algériens savent que le Parti des travailleurs a combattu depuis sa fondation en 1990, pour l’Assemblée constituante souveraine pour l’avènement de la démocratie véritable et pour la souveraineté populaire. Il n’a jamais dévié de cette ligne directrice de sa politique». «C’est pourquoi le Parti des travailleurs, fidèle à sa politique s’était prononcé contre le cinquième mandat de A. Bouteflika. Il a décidé de faire démissionner son groupe parlementaire de l’Assemblée populaire nationale et s’est exprimé contre toutes les manoeuvres visant à contourner la révolution populaire, exigeant le départ du système, dont la prétendue transition qu’ils veulent faire déboucher sur la présidentielle du 4 juillet 2019». C’est donc cela qui est reproché à Mme Louisa Hanoune…
Le PT en appelle à toutes les Algériennes et à tous les Algériens, à ceux qui partagent ou non nos positions, pour s’opposer à cet acte antidémocratique qui est dirigé contre la révolution du 22 février». «Avec cette arrestation c’est une nouvelle étape qui s’ouvre», est-il conclu.

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here