Le rapport accablant de l’ONU

0

Des groupes armés ont pris pour cible des écoles et utilisé des établissements d’enseignement à des fins militaires. Plus de 2,1 millions de garçons et de filles ne suivent pas régulièrement des cours.

Les enfants syriens sont privés de leur enfance, car ils sont contraints de participer à une guerre brutale et sont victimes de nombreuses violations perpétrées par toutes les parties au conflit, a dénoncé, jeudi, la Commission d’enquête de l’ONU pour la Syrie. “Bien que le gouvernement syrien ait la responsabilité principale de la protection des garçons et des filles dans le pays, tous les acteurs de ce conflit doivent faire davantage pour protéger les enfants et préserver la génération future du pays”, a déclaré Paulo Pinheiro, président de la Commission d’enquête, lors d’une conférence de presse, jeudi, à Genève.

Lire aussi  La décision du Président Tebboune de décréter le 22 février Journée nationale saluée

Les enquêteurs indépendants onusiens soulignent, dans leur rapport, que des enfants ont été tués et mutilés, et soumis à une multitude de violations par les parties belligérantes. “Les forces gouvernementales ont détenu des garçons âgés d’à peine 12 ans, les soumettant à de graves passages à tabac et à la torture”, a indiqué M. Pinheiro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici