Le variant Omicron en Algérie : Fawzi Derrar donne des explications

AlgérieCes derniers jours, le monde est en état d’alerte maximal. En effet, le coronavirus a pris encore tout le monde de court. Un nouveau variant découvert en Afrique du Sud a mis en émoi le monde entier. Il s’agit du variant Omicron.

Dès l’annonce de l’apparition de ce nouveau variant, plusieurs pays ont décidé de fermer leurs frontières avec l’Afrique du Sud. Des pays comme L’Angleterre, l’Allemagne ou la France ont suspendu toute liaison avec la nation arc-en-ciel.

Cela a désolé les autorités sud-africaines qui ne comprennent pas ce vent de panique. Selon eux au lieu de stigmatiser le pays, il serait mieux de nouer une coopération avec le domaine de la recherche sud-africain pour déceler les failles du coronavirus.

L’Algérie doit se préparer à toute éventualité

Plusieurs pays ont déjà enregistré des cas du variant Omicron. Qu’en est-il de l’Algérie ? Fawzi Derrar, le directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a fait part de ces craintes. Selon l’éminent scientifique, il est fort probable que dans les jours à venir, le variant Omicron fasse son apparition et se propage en Algérie.

Lire aussi :
🇫🇷 Elections françaises : Le Pen devant Zemour dans les sondages

Fawzi Derrar a expliqué par la suite ce qui a favorisé l’apparition du variant Omicron en Afrique du Sud. Pour le scientifique, le faible taux de vaccination est l’une des principales raisons. En outre, le virus arrive à se renforcer lorsque l’immunité collective n’est pas atteinte.

Ainsi donc, le coronavirus arrive à muter facilement ce qui le rend imprévisible. Pour le directeur de l’IPA, il faut que la vaccination se poursuive en Algérie et que les populations continuent de respecter scrupuleusement les mesures de gestes barrières.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL