in

L’encadrement spécialisé en mathématiques ne répond pas aux besoins du secteur

Le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout a affirmé, dimanche, que l’encadrement spécialisé en mathématiques en Algérie “ne répond pas” aux besoins du secteur, notant un taux” faible” de choix par les élèves des branches Mathématiques et Mathématiques techniques.

Lors d’une réunion avec un groupe de travail consacrée à l’examin de l’état de l’enseignement des Maths et les moyens de les développer, M. Ouadjaout a souligné que malgré le fait que “les Maths se sont vu consacrées, à tous les niveaux d’enseignement, un volume horaire approprié avec un encadrement pédagogique estimé à 25.033 professeurs au cycle d’enseignement moyens (CEM) et à 12.621 professeurs au niveau de l’enseignement secondaire, il existe un manque d’encadrement spécialisé en Maths, qui ne répond plus aux besoins du secteur”.

A ce propos, le ministre a précisé que le taux des diplômés des écoles supérieures des enseignants demeure “faible” est équivaut à 5,52% pour les CEM et 16,25% pour l’enseignement secondaire, ajoutant que les statistiques dont dispose son secteur indiquent “un faible intérêt” chez les élèves dans les branches de Maths et de Maths techniques, où les taux d’élèves inscrits dans ces deux branches étaient respectivement de 2,68% et 10%.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *