in

L’ENTV prépare le premier débat télévisé entre candidats lors d’une présidentielle

La télévision nationale publique s’apprête à mettre en chantier la première émission de débat entre candidats lors d’une élections présidentielle algérienne. Une version de débat télévisé à l’américaine qui avait bien marché en Tunisie, il y a quelques semaines. 

Pour la première fois de son histoire, la télévision algérienne va adopter le modèle américain de débat politique audiovisuel au détriment du modèle de débat français, d’un candidat seul face à des journalistes des différents médias. 

La direction de l’EPTV va pour ce faire construire un studio spacieux pour accueillir les cinq candidats, probablement à la SAFEX, où une équipe de décorateurs est en train  de préparer le studio après le SILA. C’est dans ce studio que l’EPTV produisait l’émission religieuse « Tadj Qoran ». 

Reste à définir le choix des journalistes, probablement un homme et une femme de la rédaction de l’information de l’EPTV. Comme pour les débats en Amérique, en France lors de la primaire socialiste et de la droite ou encore lors de l’élection présidentielle tunisienne, les cinq candidats resteront debout durant une heure et répondront chacun avec un temps défini à des questions d’ordre politique économique, diplomatique et sécuritaire.   

La télévision publique qui sera associée à la campagne électorale qui débutera le 17 novembre, verra le passage des cinq candidats et leurs directeurs de campagne dans une émission parallèle au studio au 21 Boulevard des martyrs. 

Les candidats bénéficieront par ailleurs d’une couverture permanente de leurs activités durant toute la campagne chaque soir dans le JT de 20h avec chacun la même durée de passage. L’Arav surveillera de près le traitement des autres chaînes afin de veiller au partage des minutes entre candidats.  

La concurrence audiovisuelle a déjà commencé puisque la chaîne El Bilad Tv a invité sur un plateau des porte-paroles de quatre candidats: Tebboune, Benflis, Bengrina et Belaid. 

Salim Bey 

 

One Comment

Leave a Reply
  1. Super comme cela Benflis nous dira comment et par qui son fils à été transféré en avion privé en Allemagne pour être soigné et qui a payé les frais ?
    Quant au vieux Teboune il nous dira si il va condamner son fils à mort.
    Et les autres aussi doivent parler de leurs dossiers respectifs !!!
    Mince je rêve. Comme disait mon père,
    Khiar Ouled el kelba oudi ouahad, tedi Kelb.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *