Les acteurs de la société civile dénoncent les dérives du pouvoir

+ RECENTS

Abonnez-vous à notre chaine youtube

Algérie – Le Hirak est un rassemblement de citoyens de tout bord qui a décidé de se lever comme un seul Homme pour dire non au 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. La pression exercée par le mouvement de contestation a eu raison du régime de Bouteflika. Après cela, toujours rassemblés au sein du Hirak, les algériens ont maintenu le combat pour exiger le renouvellement de toute la classe politique.

C’est ainsi que des marches hebdomadaires de contestations sont organisées depuis 2019 pour réclamer un changement significatif dans la manière de gouverner. L’élection victorieuse d’Abdelmadjid Tebboune à la tête de la présidence n’a pas du tout convaincu les algériens qui ont vu en la personne de l’actuel président une continuité du système Bouteflika.

Les dernières législatives sont venues montrer qu’il y a une véritable crise de confiance entre les algériens et leurs dirigeants. Pour encadrer les différentes manifestations, les autorités demandent désormais une autorisation spéciale délivrée par le ministère de l’intérieur.

La société civile fait bloc

Défiant cette mesure, de nombreux hirakistes furent interpellés et placés en détention.Dans le même temps, des acteurs politiques et des personnalités d’opinions ont été également mis sous les verrous.

Tout récemment, des acteurs de la société civile ont animé une conférence de presse à Alger pour dénoncer selon eux les abus du pouvoir en place envers les leaders d’opinion. De nombreux griefs sont reprochés au pouvoir central.

Les intervenants ont déclaré que le pouvoir en place fait fausse route en réprimant à tout va ceux qui dénoncent les insuffisances au plus haut sommet de l’État. “Le régime incarcère citoyens engagés dans le hirak, manifestants, avocats, journalistes et responsables de l’opposition. Il n’est pas près de s’arrêter”a déclaré des responsables de la  Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH). Pour ces acteurs, le pouvoir en place doit revoir sa copie car les algériens aspirent à autres chose. Pour ces responsables de la société civile le régime sera vomi par la population si cette politique de répression ne cesse pas

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !