in

Les agents de contrôle absents dans les marchés

Selon le site Liberte-Algerie , les agents de contrôle commercial et de lutte contre la fraude ont entamé depuis hier une grève nationale de quatre jours à l’appel du SNTC (Syndicat national des travailleurs du ministère du Commerce), affilié à la centrale UGTA. Cela vient s’ajouter aux quatre jours d’arrêt total de travail, observés la semaine dernière coïncidant avec l’arrivée du mois de Ramadan, durant lesquels l’activité commerciale dans les marchés a connu une véritable anarchie due l’absence totale de contrôle.

Des opérateurs économiques ont fait état pour leur part, du “blocage de la marchandise au niveau des ports et aéroports” leur causant “de graves préjudices” et nuisant à l’économie. Ahmed Allali, SG du syndicat UGTA du personnel du commerce, a déploré, de son côté, que “la situation se soit ainsi détériorée”. Il a déclaré hier : “En continuant à nous ignorer, la tutelle ne nous laisse pas le choix. C’est elle qui pousse au pourrissement.” Aussi, le syndicat exige que “les promesses du ministre soient tenues” et se dit “déterminé à en découdre”. Très irrité par “l’attitude laxiste” et le “laxisme” du ministère, Allali s’emporte et parle de “radicalisation du mouvement” en cas de “non-satisfaction des revendications ou du moins certaines d’entre elles” ainsi que “la reprise immédiate du dialogue”.

Les grévistes réclament également la révision du décret exécutif 205-11 portant régime indemnitaire des corps spécifiques du secteur du commerce. Le syndicat exige notamment d’effectuer des réformes sur les lois en vigueur relatives au contrôle des activités commerciales.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *