Les Algérois peu sensibilisés

0

Un temps maussade régnait hier à Alger. Ils étaient moins nombreux que d’habitude les Algérois – dont certains portaient des bavettes et des gants — à se hasarder dans les principales artères de la ville. Un détail qui n’indiquait nullement que la capitale, à l’instar du pays, s’apprêtait à vivre une situation difficile due à la propagation du coronavirus. Dans les rues, moins animées que d’habitude à pareille heure de la journée (midi), les Algérois continuaient à vaquer normalement à leurs  occupations. 

À la rue Didouche-Mourad et à la place Audin, les magasins étaient ouverts, les terrasses des cafés continuaient à accueillir du monde et les bus attendaient les voyageurs. Peu de passants portaient l’équipement de protection contre le coronavirus. Le sentiment d’insouciance qui se dégage est doublement ressenti à la place des Martyrs, au marché informel situé en contrebas de la Basse-Casbah, à Zoudj Aâyoune, plus exactement, où les vendeurs poussent l’outrecuidance jusqu’à se rassembler tout en prenant bien soin de se serrer les uns contre les autres.

Lire aussi  73 nouveaux cas confirmés et 4 nouveaux décès enregistrés

Les vendeurs à la sauvette, qui ont pignon sur rue à cet endroit, n’ont d’autres soucis que d’attirer les clients, en déposant dans la rue de multiples produits, tels que ustensiles de cuisine, babouches, vêtements…  Si on en interroge certains sur le port de la bavette de protection, la réponse fuse : “Nous n’en trouvons pas en vente.”

Mais aussi conscients qu’ils semblent l’être encore, les marchands et les citoyens, munis de ces moyens de protection, les portent de manière fantaisiste. Leurs masques ne cachant ni le nez ni la bouche. Même constat devant la mosquée Ketchaoua, où sont proposés à la vente des pains aux fruits, de l’encens d’origine asiatique, le tout dans une anarchie indescriptible où se mêlent les voix des vendeurs à la criée à celle des passants et enfin le vrombissement des moteurs des voitures. Là encore, rares sont les personnes qui s’inquiètent du danger qui les guette.

Lire aussi  42 nouveaux cas confirmés et un autre décès enregistrés en Algérie

 

Source article : liberte-algerie.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici