Les autorités irakiennes débaptisent des rues portant des noms algériens


Par R. Mahmoudi – Les rancœurs provoquées chez les Irakiens par les slogans pro-Saddam Husseïn scandés par des supporters de l’USM Alger lors du match qui l’avait opposé, dimanche dernier, au stade de Bologhine, à une équipe irakienne sont loin de s’estomper, nonobstant les déclarations officielles qui, de part et d’autre, tentent de circonscrire les tensions.

Selon des sources concordantes, plusieurs rues et quartiers portant des noms algériens notamment dans la capitale irakienne, Bagdad, ont été débaptisés ces deux derniers jours en signe de protestation contre ce qui paraît à une partie de la classe politique irakienne comme une «humiliation» et une «atteinte à la dignité du peuple irakien». En effet, l’évocation du nom de l’ancien président Saddam Husseïn rappelle aux dirigeants irakiens actuels et à leurs partisans un épisode honteux de l’histoire de leur pays, alors que pour les Algériens et une partie du monde arabe, Saddam este celui qui a tenu tête, avec courage, à l’invasion américaine.

Ainsi, dans une déclaration à la chaîne locale Dejla, un membre de l’Assemblée nationale irakienne, au nom si équivoque, Fellah Al-Jazaïri, a révélé que le bureau du Parlement venait d’approuver une proposition présentée par un groupe parlementaire de débaptiser un certain nombre de rues et de places publiques à Bagdad portant le nom «Al-Jazaïer» ou ceux d’autres villes algériennes.

Premier changement opéré : le nom de la place «Wahran», située dans le quartier populaire à majorité chiite, Sadr City, à l’est de la capitale, s’appellera désormais place «Al-Suqûr» (Faucons) du nom des joueurs de l’équipe des Forces aériennes qui s’est retiré de la fameuse rencontre de football à Alger.

Aussi, une rue dans le quartier «Al-Hurriya», au nord de Bagdad, portant le nom «Al-Jazaïr», portera, selon la même source, le nom d’un des «martyrs» des forces de sécurité irakiennes.

R. M.


Source : algeriepatriotique

algeriepatriotique