Les chantiers du nouveau Premier ministre

Depuis hier mercredi 30 juin, les algériens connaissent le nom de leur nouveau Premier ministre. Il s’agit de l’ex-ministre des Finances Aymen Benabderrahmane. Ce dernier en plus d’avoir été gouverneur de la Banque d’Algérie fut un maillon fort du récent gouvernement Djerad.

C’est donc dire qu’Aymen Benabderrahmane est bien au courant des différents dossiers brûlants. Il est reconnu pour être un stratège économique et son expertise sera sans doute un atout pour enclencher des mécanismes qui vont donner un nouveau souffle à l’économie algérienne. Le nouveau premier ministre est attendu au tournant.

Aucune période de grâce ne lui sera accordée. Il va devoir former un gouvernement qui saura répondre aux différents défis socio-économiques. Il y a beaucoup à faire et il va falloir recourir à des mesures urgentes. Après sa nomination, Aymen Benabderrahmane s’est vu notifier de la part du président de la République la nécessité de terminer les consultations avec les formations politiques pour mettre en place rapidement un gouvernement qui va se mettre au travail.

Lire cet article  ASBU : Belhimer honoré au festival arabe de la radio et de la télévision à Tunis

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS