Les dessous du limogeage du général-major Mohamed Kaidi

AlgérieLa nouvelle vient de tomber et elle a pris tout le monde de court. En effet, l’emblématique général major Mohamed Kaidi a été limogé du poste qu’il occupait au sein de l’Armée nationale populaire (ANP).

Le général Mohamed Kaidi était l’un des rares officiers à faire l’unanimité au sein des forces armées nationales. Réputé très proche de ses hommes, Kaidi était la personnification du courage, du patriotisme et de l’intégrité. Il était prêt à tout pour protéger l’honneur et la dignité des soldats.

C’est notamment la raison pour laquelle il était grandement apprécié par la majorité de la chaîne de commandement. Il faut dire que personne ne s’attendait à ce retournement de situation. Pourquoi donc Mohamed Kaidi vient d’être évincé aussi brusquement ? Selon quelques indiscrétions, il est en train de payer sa non-affiliation à aucun clan du pouvoir en place.

En effet, le général Mohamed Kaidi est un homme de terrain qui préfère aller au charbon pour préserver la sécurité de ses concitoyens au lieu d’entonner de long discours insipide avec les politiques. Kaidi dirigeait le très stratégique département Emploi-Préparation de l’État-major de l’Armée nationale populaire.

Qu’est ce qui va se passer maintenant ?

C’est à ce niveau qu’ont lieu toutes les coordinations entre l’État-major et les autres régions militaires du pays. Ce qui est d’autant plus surprenant avec ce limogeage c’est que Mohamed Kaidi était l’homme de confiance du président de la République Abdelmadjid Tebboune.

Vu les résultats qu’il a engrangés sur le terrain, Mohamed Kaidi était fortement pressenti pour prendre la relève du général-major Amar Athamnia au niveau du commandement des Forces terrestres. D’après nos confrères d’Algérie Part, il se pourrait bien que le général Mohamed Kaidi ait fait les frais de sa proximité avec le général-major Abdelhamid Ghriss, ancien secrétaire général du ministère de la Défense.

En juillet dernier, ce dernier avait été placé sous mandat de dépôt par le tribunal militaire de Blida pour plusieurs chefs d’inculpation, dont celui d’enrichissement illicite et détournements de deniers publics. Jusqu’à l’heure où nous traçons ces lignes

 

Lire aussi :
Le Général-Major Mohamed Kaidi relevé de ses fonctions dans des circonstances très troublantes

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL