in

Les femmes mobilisées à Aokas

La ville côtière d’Aokas, à l’est de Béjaïa, a enregistré, hier matin, une nouvelle manifestation de rue initiée par le collectif local des femmes démocrates. Intervenant à la veille de la Journée internationale de la femme, cette marche, qui avait pour point de départ la place Katia-Bengana, a été l’occasion pour les participantes de remettre sur le tapis des revendications liées aux droits des femmes, notamment l’égalité des sexes. “Pour l’abrogation du code de la famille”, “pour l’égalité des sexes”, “Non à la violence envers les femmes”, “Halte à la diabolisation de la femme”, sont autant de slogans mis en avant par les manifestantes.

Dans la même journée, la capitale des Hammadites a, elle aussi, vibré au rythme d’une autre marche citoyenne à laquelle ont pris part plusieurs centaines de manifestants qui ont repris les mêmes slogans du mouvement populaire en cours. C’est vers 10h30 que la foule, rassemblée sur l’esplanade de la maison de la culture Taos-Amrouche, a commencé à battre le pavé sous les cris de Dawla madania, matchi âaskaria (Pour un État civil et non militaire), Djazaïr horra démocratia” (Pour une Algérie libre et démocratique), “Libérez les détenus politiques et d’opinion.

 

One Comment

Leave a Reply
  1. Quel mettes le foulard et puis après quel sorte manifester cet monstre des honte de notre société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *