Les frais du pèlerinage (Hadj et Omra) payables désormais en devises

2

Habituellement payés en dinar, le grand et le petit pèlerinages (Hadj et Omra) seront désormais payables uniquement en devises. Les voyagistes réagissent, les citoyens consternés. Zohir Bouzid, de la radio chaine 3, les a rencontré et donnent ici les explications.

A titre d’exemple, l’Office national du hadj et de la omra (OPO), a recensé, durant le ramadhan 2019, pas moins de 80.000 visas omra délivrés par les autorités saoudiennes aux Algériens. Le coût d’une Omra varie de 150.000 à de 300.000 DA/personne, hors billet d’avion. Ces sommes seront désormais payables uniquement en équivalent devise. Autrement dit, c’est au pèlerin de se procurer les devises nécéssaires pour pouvoir accomplir sa Omra. Cela est aussi valable pour le Hadj, dont le tarif de base, hors billet d’avion, était fixé à 565.000 DA, pour la campagne 2019.

Lire aussi  Le général-major Saïd Chanegriha exprime sa reconnaissance au peuple algérien

Donc, non seulement, les candidats au pèlerinnage seront obligés d’acheter des devises sur le marché informel; ils doivent également, comme l’exige une mesure prise dernièrement par la Banque d’Algérie, justifier la provenance de tout dépôt ou transfert en devises supérieures à 1.000 Euros. Un sacré dilemme.

Source :

2 Commentaires

  1. Bonne initiative ils auraient dû le faire il y bien longtemps, donné des devises à ces mécréants des saouds, pour qu’ils viennent se payer du bon temps avec les filles du maghreb, et flambé dans les casinos. Quelle honte.

  2. Et pour transférer des millions de dollars pour tout les composants de cette junte comme les enfants du kabran y’a t’il des restrictions ou c’est open bar ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici