Les images satellitaires privilégient la piste criminelle

El Watan – Les incendies de forêt enregistrés depuis lundi à travers le pays sont d’origine «criminelle». Une thèse soutenue et confirmée par plusieurs parties, y compris par les voix officielles. Le premier à avoir dénoncé un «acte criminel» à quelques heures de leur déclenchement est le conservateur des forêts de Tizi Ouzou, soutenant, en connaissance de cause, que la simultanéité des incendies ne peut être le fruit du hasard ou des conditions météorologiques. Qui a mis le feu à la Kabylie et dans d’autres régions du pays ? Quand ? Et comment ?

Le directeur général de l’Agence spatiale algérienne (ASAL), Azzedine Oussedik, parle d’une situation inédite. Selon lui, ceux qui ont mis le feu ont bien étudié leur coup, «tous les feux ont été enregistrés à proximité des routes, du jamais-vu !». Invité du journal de Canal Algérie, M. Oussedik livre les signes qui démontrent qu’il s’agit bel et bien d’un acte criminel. Pour lui, les départs de feu à Tizi Ouzou sont tous à proximité des routes et des pistes, alors que depuis 2003, date de la création de l’Agence, il n’a été enregistré que quelques feux dans ces endroits, soit 1 sur 10, causés généralement par un mégot de cigarette ou alors suite à un barbecue.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS