Les Marocains intrigués par l’absence de messages entre Bensalah et le roi

2

Par Houari A. – Les médias marocains ont relevé l’absence de messages de félicitations entre le chef de l’Etat algérien et le roi Mohammed VI à l’occasion du mois sacré de Ramadhan.

«Contrairement aux années précédentes, il n’y a pas eu de message de félicitations du président algérien au roi Mohammed VI à l’occasion de la venue du mois de Ramadhan. Le successeur d’Abdelaziz Bouteflika n’a pas honoré une tradition respectée par ses prédécesseurs», lit-on dans les médias marocains qui précisent bien que c’est le président algérien qui avait l’habitude de prendre l’initiative d’écrire le premier à son homologue marocain.

Ces médias croient déceler dans ce silence d’Alger une colère chez Abdelkader Bensalah pour n’avoir pas été félicité par Mohammed VI lors de sa désignation, le 9 avril dernier, pour assurer l’intérim. «Le roi Mohammed VI n’était, d’ailleurs, pas le seul. De nombreux chefs d’Etat ont opté pour la même prudence, sachant que l’homme est contesté par la rue algérienne», expliquent les médias marocains, qui justifient le silence officiel du Maroc par la «volonté» de Rabat de «ne pas s’immiscer dans les affaires algériennes». Et de rappeler que «par le passé, le roi avait adressé des messages de félicitations à des présidents par intérim». Mais pas cette fois-ci.

Les relations entre l’Algérie et le Maroc demeurent tendues, en raison de la posture belliciste du Makhzen qui poursuit sa politique colonialiste au Sahara Occidental, avec la complicité de la France et de l’Espagne, et de son attitude hostile à l’encontre de l’Algérie dans les forums internationaux. Toutes les tentatives de rapprochement avec l’Algérie depuis l’avènement d’Abdelaziz Bouteflika en 1999 ont échoué, et rien n’indique que l’Algérie reverrait sa politique envers le belliqueux voisin de l’Ouest.

Le régime chérifien suit la situation qui prévaut en Algérie de très près, allant même jusqu’à s’ingérer dans les affaires intérieures du pays par le biais de relais médiatiques et politiques téléguidés à partir de Rabat, en espérant que les changements en cours aillent dans le sens de ses intérêts et, surtout, que le hirak algérien ne s’étende pas jusqu’au territoire marocain où le Rif s’est soulevé depuis de longs mois dans un mouvement jusque-là circonscrit dans le nord du royaume.

K. B.

Source : algeriepatriotique

2 COMMENTS

  1. La monarchie cherifienne n’est pas hostile envers l’Algérie au plan internationale c’est le contraire la D.Z met les bâtons dans les affaires du maroc partout dans le monde ….

  2. je souhaite de tout coeur que le mur qui a été batti entre le Royaume du Maroc et la République Algérienne ne soit pas de 4 mètres de haut, je souhaite de toute âme que les maçons algériens lui rajoutent d’autres briques et des barbelés électriques. Pour que jamais de jamais, ni marocains ni algériens ne le transgresse (je parle du Mur). Et au delà du Mur, je souhaite de toute mon âme que soit construite entre les deux pays, une large tranchée, une sorte de grand fleuve où seront deversées des crocodiles, de la largeur du Détroit , pour qu’il ne sera jamais possible à tout Algérien d’entrer au Maroc et versi versa.
    Le Sahara a toujours été marocain et le restera jusqu’à la fin du monde, bon gré mal gré. C’est la Volonté de Dieu qui A Voulu que le Maroc soit ainsi. Je me rappelle qu’aux moments de l’adversité quand l’Algérie passait par de rudes épreuves, le Maroc lui tendait les mains pour l’aider في سبيل الله.. les algériens ne savent pas ce que c’est que في سبيل الله.. donc, autant en emporte le vent !!! يقول مثل معروف : لي تعجب يتبلى

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here