Les mesures fortes du gouvernement pour lutter contre la fraude

AlgérieL’économie algérienne traverse une véritable zone de turbulence depuis deux ans maintenant. L’avènement de la crise sanitaire du coronavirus a fait plonger l’économie du pays dans une terrible récession avec de lourdes conséquences. 

Les conséquences ne se sont pas fait attendre. L’inflation a grimpé en flèche et le coût de la vie est devenu extrêmement cher. Dès lors, de nombreux ménages ont basculé dans une précarité extrême et ils sont nombreux ces algériens qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts.

Le prix des produits de grande consommation a explosé et les populations ne savent plus à quel saint se vouer. Le pain, l’huile de table, la viande, les fruits et légumes c’est l’inflation à tous les niveaux.

Lire aussi :
Le président Nguyên Xuân Phuc reçoit l'ambassadeur d'Algérie sortant

Des sanctions sévères pour un meilleur contrôle

Les premières autorités ont pointé du doigt le rôle vicieux des spéculateurs qui seraient responsables en grande partie de la hausse vertigineuse du prix des denrées de première nécessité. Les responsables en charge du commerce ont également déclaré la guerre à ceux qui s’adonnent à la fraude.

Au cours d’un récent entretien médiatique, Sami Kolli le Directeur général de la régulation et de l’organisation des marchés au ministère du commerce a déclaré que son département ne ménagera aucun effort pour sanctionner très sévèrement tous les individus passer maître dans l’art de la fraude et de la spéculation.

Lire aussi :
Terrorisme : voici la proposition du gouvernement Tebboune à l’UA

Tolérance zéro, a averti Sami Kolli. Ce dernier a signifié que ses différentes mesures vont permettre d’assainir le secteur du commerce pour débarrasser le marché des de mauvaise qualité et permettre par la même occasion une normalisation des prix.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL