Les recherches de cet Algérien sur le coronavirus éblouissent le monde

+ RECENTS

Le médecin algérien Abdelkader Mohamedi a fait l’objet dernièrement de compliments exceptionnels pour ses recherches concernant les symptômes post-traumatiques provoqués par le coronavirus, Covid-19, sur le système nerveux. 

En effet, l’Algérien originaire de Djelfa, Abdelkader Mohamedi, établi depuis maintenant quelques années aux États-Unis, ne cesse d’impressionner par ses recherches autour du coronavirus. Après que les médias américains, comme CNN, l’ont couvert de louanges suite à la publication de sa recherche. Celle-ci a conclu que le nouveau virus a un effet sur le système nerveux central.

L’ambassadeur des États-Unis a vanté, à son tour, les mérites du spécialiste. C’était dans une précédente publication sur la page de la représentation diplomatique étasunienne à Alger. Le quotidien Echorouk relate l’information. Ainsi, le nom du chercheur algérien se fait très souvent citer par la communauté scientifique partout à travers la planète.

Et ce, depuis la parution de son étude menée avec son équipe. Cette dernière compte parmi eux sa femme, Suha Bachir-Mohamedi. La recherche en question porte sur les effets indésirables de la Covid sur le plan neurologique. Elle a été publiée dans la célèbre revue scientifique américaine « Radiology ».

Diplômé de l’université algérienne en 2008, le savant algérien fait partie des compétences exceptionnelles qui ont fait leurs preuves dans le domaine de la médecine aux États-Unis. Dr Mohamedi est actuellement professeur assistant à l’université de Cincinnati au département de radiologie et membre éminent de l’institut « Gardner ».

Un chercheur algérien au sommet de la médecine mondiale

Le jeune médecin algérien est considéré comme étant une « étoile » brillant dans le ciel de la science. Un qualificatif qui fait allusion à son talent inouï quant à ses offres scientifiques. En 2016, il remporte le premier prix américain pour la meilleure étude de la caractérisation clinique et de corrélation radiologique en neuropathologie.

L’année d’après, en 2017, il s’était classé parmi les 10 chercheurs les plus influents au monde dans sa spécialité. Effectivement, sa découverte prouve que le coronavirus à un impact direct sur une partie du cerveau, les médecins ont maintenant. et pour la première fois des images montrant comment la maladie se forme et évolue. C’est en tout cas ce que rapporte la même source médiatique.

Notons que l’Algérien a été nominé une nouvelle fois pour un nouveau prix, pour cette année 2021. Une véritable fierté pour notre patrie. Néanmoins, Abdelkader Mohamedi n’est pas le seul chercheur algérien qui rencontre le succès à l’international. Un jour, notre pays profitera-t-il pleinement des esprits les plus brillants qu’il a enfanté ? Cette question revient souvent dans les commentaires d’un nombre d’observateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !