Les répercussions désastreuses du covid-19 sur le  tourisme

Algérie- Les déceptions auxquels  font  face  des  milliers d’investisseurs comme  M.Benchabane  ne  cessent  de  freiner  des  initiatives et de bloquer des projets structurants  dont a  grandement besoin l’économie du pays. Son cas est emblématique de la panne chronique du tourisme algérien aggravée par la crise sanitaire.

Propriétaire d’un complexe touristique implanté à Terga-plage à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, Aïn Témouchent, Mohand-Larbi Benchabane est au bord du désespoir. La situation est invivable. Il appelle de ses vœux pour que les pouvoirs publics redonnent vie au tourisme. «Je n’aime pas parler spécialement de mon cas, c’est tout le secteur du tourisme qui souffre», lâche-t-il.

La reconduction du confinement sanitaire en pleine période estivale a donné le coup de grâce aux propriétaires des complexes touristiques et hôtels implantés sur la côte. «Le confinement a eu des répercussions désastreuses pour les nouveaux investisseurs qui ont contracté des crédits auprès des banques. L’Algérie est l’unique pays au monde où les plages sont restées fermées, c’est inadmissible», constate M. Benchabane. «Il aurait fallu que les pouvoirs publics organisent et réglementent  l’accès aux plages par l’implantation de solariums de 5 mètres d’intervalle, créer un service de protection et faire respecter la distanciation physique par les services de sécurité quitte à exiger des pass (carnets de vaccination contre la Covid-19).

Lire cet article  Algérie : réduction des prix des poussins à 100 DA

Cela évitera aux baigneurs de s’aventurer sur les plages sauvages situées dans des zones rocheuses non gardées au risque de leur vie. Mais il fallait donner vie au tourisme», préconise-t-il. Une alternative qui aurait pu sauver un tant soit peu la saison estivale. Une autre année de perdue pour les investisseurs dans le domaine touristique dont certains ont contracté des crédits bancaires.

À ce propos justement, le propriétaire du complexe touristique M’hiddine expliquera que tant qu’on continuera à accorder des crédits à moyen terme, le secteur du tourisme ne décollera pas et ne sera jamais développé étant donné que les projets d’investissement ne seront amortis que dans 20 ans alors que sous d’autres cieux les crédits sont illimités dans le temps sachant qu’en règle universelle le risque zéro n’existe pas. «Si l’État n’intercède pas pour nous accompagner et intervenir auprès des banques à l’effet d’effacer au moins les intérêts intercalaires, certains seront obligés de mettre la clé sous le paillasson», prévient-il.

Écœuré, le patron du complexe de Terga évoquera les causes qui continuent de retarder le développement du tourisme en Algérie. «Elles sont connues de tout le monde car c’est un secret de Polichinelle.
En premier lieu la lourdeur bureaucratique qui a la peau dure, suivie du problème lié au foncier hôtelier, car nous n’avons toujours pas le droit d’accès aux espaces attenants au complexe pour permettre d’implanter nos solariums au profit de nos clients», explique-t-il encore. Sur cette question, notre interlocuteur tentera de développer en indiquant que l’investissement dans le tourisme n’est pas protégé. Un risque à ne pas prendre. 

Lire cet article  Hausse des prix en Algérie : les œufs entrent dans la danse après les poulets

«Nous ne pouvons pas développer le tourisme en faisant du populisme car il y a des plages pour faire du social et des plages de tourisme pour faire rentrer des devises.» «Tant qu’il y a des squatteurs qui plantent à tout-va leurs tentes à quelques pas de la mer au détriment de nos clients, faisant fi des lois, le problème ne sera jamais réglé», regrette-t-il.

Le propriétaire du complexe touristique M’hiddine de Terga-plage espère que la loi 02-03 relative à l’octroi de la concession des plages aux établissements classés sera enfin appliquée. Pour lui, l’État doit sévir sur tous les plans aussi bien dans la lutte contre le baraquement, les décharges publiques et sur le plan du comportement des gens.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS