Les services de sécurité et l’armée craignent une dégradation du climat social

Algérie – Le pays se trouve sur une pente très glissante. C’est ce qu’à affirmer les principaux chefs militaires et de sécurité lors de la récente réunion du Haut Conseil de Sécurité qui s’est tenue le 18 août dernier en présence du chef de l’État.

Au cours de cette rencontre, les intervenants ne sont pas passés par quatre chemins pour signifier à Abdelmadjid Tebboune que la situation économique délétère risque d’entraîner des manifestations sociales de grandes ampleurs dans les jours et semaines à venir.

Depuis 2020, les algériens sont confrontés à une situation extrêmement compliquée. En effet, alors que l’économie du pays était déjà malade à cause de la fluctuation des prix du pétrole, la crise sanitaire est venue porter le coup de grâce.

La pandémie a eu des répercussions énormes sur toute l’économie. Dès lors, de nombreux algériens ont perdu leur emploi et le pouvoir d’achat de la population a connu une chute vertigineuse. Le chômage a grimpé et de nombreuses familles vivent dans le dénuement le plus total.

Tebboune dos au mur ? 

Par conséquent les responsables de l’armée et les hauts responsables de la sécurité intérieure ont indiqué à Tebboune que si rien n’est fait pour atténuer la souffrance du peuple dès la rentrée prochaine, on pourrait assister de gigantesques manifestations comme celles du Hirak.

Si cela se produit, la situation pourrait dégénérer et le pays risque de basculer dans l’instabilité. Que faire alors pour ne pas en arriver là ? Les responsables sécuritaires ont demandé à Tebboune de prendre des décisions exceptionnelles afin de réduire le niveau de pauvreté et de créer un minimum de richesse pour permettre à un maximum d’algériens d’entrevoir de bonnes perspectives d’avenir.

Le président de la République a compris le message. Selon des sources bien introduites, il a instruit les membres de son gouvernement à enclencher rapidement des mécanismes qui vont favoriser la reprise de l’activité économique, toute chose qui permettra de soulager le porte-monnaie du citoyen lambda. Il s’agit désormais d’une course contre la montre pour éviter que la cocotte minute n’explose.

Lire cet article  Macabre date du 17 octobre 1961 : Emmanuel Macron pose un acte fort

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS