in

Les TPE, la nouvelle tendance

Selon lesoirdalgerie, l’utilisation des terminaux de paiement électronique (TPE) a été démocratisée depuis l’avènement de la pandémie de Covid-19. Selon la DG de la Satim, la crise sanitaire a déclenché l’adhésion des utilisateurs des moyens de paiement électronique. «Nous avons constaté une nette amélioration des transactions de paiement par TPE. D’ailleurs, le nombre de transactions via TPE a été plus que doublé par rapport au démarrage de cette opération.
Plus de 16 millions de transactions ont été enregistrées en 2020 tout confondu : retrait, paiement, … », fait-elle remarquer, avant de préciser que plus de 36 mille appareils ont été installés chez les commerçants à travers tout le territoire national. Certaines réticences quant au recours au paiement par ces appareils sont à signaler. Des comportements que Mme Benkritly justifie par le caractère nouveau de ce moyen de paiement. «Certains restent un peu méfiants puisque la confiance en ce moyen de paiement électronique n’est pas encore installée à 100% chez les utilisateurs», dit-elle.
Elle fait savoir, d’ailleurs, que la Satim a mis en place, en collaboration avec le GIE monétique, les banques et Algérie Poste, des moyens digitaux pour rassurer aussi bien le porteur de la carte bancaire que le commerçant grâce, notamment, aux notifications par SMS. «Les commerçants disposent de tous les moyens pour s’enquérir de la réussite ou du rejet du paiement via TPE, tel que le ticket, mais aussi la possibilité d’imprimer un journal des transactions sur le TPE, qui fait état du nombre de paiements et d’annulations», détaille-t-elle. En cas de doute, ajoute-t-elle, l’utilisateur peut également prendre contact avec le centre d’appel de Satim au 3020, pour s’informer sur une transaction.

Les DAB se modernisent
Tout comme les TPE, les distributeurs automatiques de billets (DAB) ont, eux aussi, été très sollicités depuis le début de la crise sanitaire de Covid-19. «Le réseau DAB a été beaucoup utilisé en 2020 et 2021, notamment par les porteurs de cartes d’Algérie Poste qui sont à près de 8 millions», note la directrice générale de Satim.
Elle rappelle que le parc bancaire compte, aujourd’hui, près de trois mille DAB dont 1 500 dans les bureaux d’Algérie Poste, avec un taux de disponibilité entre 80 et 85%. «Actuellement, 160 nouveaux DAB sont en cours d’installation et seront mis en service durant ce premier semestre de 2021», dit-elle.
Elle annonce également l’intégration prochaine de nouvelles fonctionnalités aux distributeurs automatiques de billets, telles que le changement du code confidentiel, le rechargement du crédit du téléphone, la consultation du solde, … «Elles sont prêtes et vont être déployées sur les DAB des banques au second semestre de 2021», précise-t-elle.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *