LES VACANCES UNIVERSITAIRES AVANCÉES POUR AUJOURD’HUIHadjar tente de maîtriser ses facultés

0
LES VACANCES UNIVERSITAIRES AVANCÉES POUR AUJOURD'HUIHadjar tente de maîtriser ses facultésLe ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Cette décision surprenante intervient après les révoltes estudiantines contre le 5e mandat du président sortant, qui ont «bercé» les universités du pays durant les dernières semaines.

Les vacances universitaires commenceront ce matin! Prévus pour le 21 mars prochain, elles viennent d’être avancées de 11 jours! Ainsi, elles dureront 25 jours au lieu des 15 jours habituels. Une décision prise à la hâte par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et ce au lendemain des marches historiques contre la candidature du président sortant Abdelaziz Bouteflika, qui ont marqué le pays. Par cette décision Tahar Hadjar tente de «calmer» l’université algérienne.
Car, en plus des marches de vendredi dernier, un mouvement estudiantin sans précédent est en cours. Ces dernières semaines, l’université algérienne a été «bercée» par une révolte des étudiants. Toutes les universités du pays ont vu leurs occupants quitter les bancs des amphithéâtres pour dire d’une seule voix: non au cinquième mandat de Bouteflika. Le jour du dépôt de son dossier au Conseil constitutionnel, ils avaient d’ailleurs gagné la rue pour exprimer leur désir de changement. Ainsi, à Alger certains ont même réussi à atteindre les bureaux occupés par Tayeb Belaiz afin de tenter de faire changer d’avis au chef de l’État. Cela avant d’être repoussés violemment par les services de maintien de l’ordre. Pendant ce temps-là, les autres universités du pays avaient improvisé des marches prenant par surprise les services de sécurité qui n’ont pas réussi à les maîtriser. Un mouvement qui s’est poursuivi durant le reste de la semaine avec comme seul mot d’ordre «Bouteflika makache 3ouhda Khamissa (Bouteflika il n’y aura pas de cinquième mandat)». La semaine a donc été agitée par des étudiants qui ont marché avec le reste du peuple vendredi dernier avant de donnez rendez-vous pour aujourd’hui, où il était question de grandioses manifestations et surtout d’une grève générale. La même d’ailleurs qui devrait toucher plusieurs autres secteurs, puisque des appels anonymes pour une grève de 5 jours (du 10 au 15 mars, Ndlr) circulent sur les réseaux sociaux. Les étudiants qui ont déserté leurs établissements depuis plusieurs jours déjà ont vite réagi à ce changement du calendrier des vacances. Toujours sur les réseaux sociaux, des appels pour ne pas quitter les universités ont été relayés comme une traînée de poudre. «Il faut boycotter les vacances et poursuivre les études», est l’exemple du message qui circule sur la Toile. Ce qui démontre la détermination des étudiants algériens à poursuivre leur émancipation. Cette tentative désespérée de Hadjar va-t-elle réussir? Wait and see…

Source : lexpressiondz.com

lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here