Lettre de Slim Othmani à Issad Rebrab

6

Cher Issad,

C’est en chef d’entreprise et en ami que je t’écris aujourd’hui car triste de te voir emprisonné depuis quelques semaines. Tu as un caractère difficile ; ça, tout le monde le sait (comme diraient certains) ! Ce n’est certainement pas pour ce défaut, ou un autre, tout simplement humain, que tu subis cette épreuve. Ce sont probablement tes qualités de travailleur acharné, d’homme de terrain, de perspicace et d’inconditionnel rêveur qui ont fait de toi l’icône de toute une jeunesse. Elles ont l’air aussi et surtout d’avoir fait de toi une cible idéale du temps du despote Bouteflika (le roi jaloux) et de sa bande. Non, je ne t’écris pas pour te défendre car je ne représente pas la justice. Je t’écris par solidarité. Je serai moralement à tes côtés tant que je ne saurai pas pourquoi on te fait subir un tel sort. Ma conscience ne permet pas de te laisser seul en pareilles circonstances.

On me dit que tu as un moral d’acier et que tu continues à suivre de près tes projets, ainsi que ce qui se passe tous les vendredis dans les rues des villes d’Algérie. Cela ne peut que me rassurer et me conforter quant à ta motivation à poursuivre ton combat pour que la vérité éclate au grand jour. Non, tu n’es pas un agitateur politique ! Je t’ai vu à l’œuvre et je devine que tu serais maladroit dans ce domaine. Cependant, tu es le plus grand agitateur économique qu’ait connu ce pays depuis l’indépendance. J’ai eu à “subir” à maintes reprises tes speechs, passionné que tu étais par tes projets que tu décrivais mieux que n’importe quel ingénieur. J’ai vu dans les yeux de l’assistance successivement l’étonnement, la curiosité, puis l’admiration. Ça te fait sourire, n’est-ce pas ? Eh oui Da Issad, comme certains t’appellent, tu ne laisses pas indifférent, c’est à la fois ce qui peut te rendre heureux et t’attirer du malheur.
En t’écrivant je ne peux m’empêcher de penser à ta famille, à tes proches, à tes enfants et à tes petits-enfants à qui tu dois beaucoup manquer, ainsi qu’à tes collaborateurs pour qui tu représentes le commandant du navire qu’ils mèneront, pour t’honorer, à bon port, j’en suis convaincu. Mais je n’ai pas besoin de te rassurer pour te dire que tu es tellement présent dans leurs cœurs que leur amour et leur dévouement pour toi seront les principales armes contre ce qui t’arrive.

Cher Issad, je te souhaite de garder courage et de rester fort.

Amitiés”

Slim Othmani

6 COMMENTS

  1. MERCI Mr Othmani pour ton soutien à cet honnête homme et fort investisseur acharné, personnellement je reste convaincu que le “dossier” compilant les accusations est élaboré dans une officine spéciale du système resté en plein exercice et encore conscient de ses méfaits à développer afin d’essayer de rester au pouvoir et faire avorter le mouvement citoyen, disons lui en chœur et du fond du cœur : faqou, fakou, vous êtes connus et démasqués !

  2. Quand les médiocres ne savent chemins, ils inventent tout pour que la grandeur ne leur éclate pas à la figure. Mais, en ces temps de moys et remous, rien qu’une affaire de jours pour que les grosses fesses de l’histoire viennent s’empaller sur leurs faciès pour mieux leur péter dessus

  3. Le harcèlement contre Issad Rabrab ne date pas d aujourd hui. Il a toujours subi. La mafia fabriquée ne pouvait supporter l émergence d un homme qui n a jamais servit un système c est l entreprise , l innovation et la création d emplois qui sont son crédo. Un pareil capitaine d industrie, un génie du Développement aurait été adulé et non emprisonné comme un vulgaire homme de main d un système qui a pillé le pays.
    J ai connu Issad Rabrab à la CAP des années 90, quand il fallait faire face à la horde terroriste et promouvoir l économie nationale. Que reste t il de “ces valeureux chefs d entreprises” , qui en créant des emplois , ont amorti quelques peu les effets de l ajustement structurel. Nous avions été défendre notre pays en 94 à Paris, au siège de la banque mondiale, où je me rappelle, notamment des interventions d Issad Rabrab et de Monsieur Lahbib Yousfi, qui défendaient bec et ongles notre pays. C était en plein Ramadhan et je suis triste de voir qu un ramadhan , aujourd hui voit un tel exemple emprisonné à El Harrach. J espère que justice se fera et que l Algérie ne soit pas “amputée ” d un si grand capitaine d industrie. Mon intervention n est commandité par aucune partie, c est l ecrit de Slim Othmani qui m’a touché. On ne peut se taire

  4. Réussite fulgurante grace à ses bena3mistes de sa région. Argent du contribuable détourné sans scrupule vers l’europe sans que le DRS de médiène intervienne et alors que ceux qui ont contribué à rehausser le le Pays et la Nation Algérienne ont été salie et accusé sans preuves.

  5. Je suis vraiment triste de voir issad rebrab en prison ,C’est vraiment une honte pour le pays. Je suis ici au Canada, je suis vraiment l’actualité. Ma mère me raconte toujours que issad qui est son cousin paternel est né avec un avenir que les gens si je peux dire le monde va admiré. Il est né pour faire grandir bien sûr sa famille ,qui est tout à fais légitime est aussi grandir sans pays.il à aider beaucoup de monde,il à toujours fait du bien ,son honnêteté et tous ça vont le faire sortir des griffes des vrais criminels qui veulent tous simplement l’écraser. Mais ils vont pas réussir parce que lui est un rebelle, venu de djurdjura, d’un grand village de la kabylie,qui a donné des gens instruit et très intelligent. Courage mon oncle issad ,et surtout prend soin bien de ta santé. Que dieu soit avec toi et te protege pour toujours.

  6. Son Don a L’église notre bDame de PARIS lui as porte malheur il y beaucoup de gens à Djurdjura qui ont fain et qui ont besoin de quelques Euro pour vivre comme des humains un don pour des murs à renouveler quel honte 50 millions d’euros pour faire plaisir à macron

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here