in

L’ex-Dgsn, Hamel, bientôt jugé

Le procès de l’ancien directeur général de la Sûreté nationale(Dgsn), le général-major à la retraite, Abdelghani Hamel, placé depuis juillet dernier en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, se tiendra dans les prochains jours. L’information a été donnée par l’Entv. L’ex-Dgsn, actuellement incarcéré à la prison d’ El Harrach, est poursuivi pour enrichissement illicite et détournement de foncier. D’autres accusés dans des affaires de corruption seront également jugés. L’Entv n’a pas donné plus de précisions sur la date du début de ce second épisode dans le feuilleton du procès de la « bande » des corrompus et des hommes d’affaires ayant bénéficié des largesses du système en contrepartie d’allégeance à l’ex-chef de l’Etat.

Une autre affaire impliquant l’ex-patron des patrons, Ali Haddad et des hauts responsables politiques, dont Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, sera inscrite prochainement au rôle du tribunal de Sidi M’hamed, indique-t-on. Les mis en cause sont poursuivis pour des chefs d’inculpation liés à l’obtention de crédits bancaires sans garanties, dilapidation et utilisation de fonds de banques, blanchiment d’argent, octroi et obtention d’avantages non justifiés lors de passation de marchés publics. Il sera également question du dossier du puissant homme d’affaires, Mahieddine Tahkout, placé depuis juin dernier , en même temps que ses deux frères et son fils, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger. Il est accusé de «blanchiment d’argent», «détournements» et «accès à des privilèges».

Ce dernier est passé d’un simple marchand de légumes au détenteur d’une entreprise de transport universitaire dans plusieurs wilayas et propriétaire d’un des plus importants réseaux de concessionnaires, Cima Motors (Hyundai, Opel, Chevrolet, Suzuki, Fiat, Jeep et Alfa Romeo notamment), et d’une usine d’assemblage Hyundai. L’autre affaire concerne le patron du groupe Sovac, le représentant officiel de Volkswagen en Algérie. Il est concessionnaire exclusif des marques du groupe (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et Porsche) depuis 2003, cette affaire impliquant Ahmed Ouyahia, des cadres du ministère de l’Industrie et des responsables de banques, est liée à la dilapidation de deniers publics, abus de fonction et attribution d’indus privilèges. La justice devrait aussi programmer les procès des grands scandales de corruption de l’autoroute Est-Ouest, Sonatrach 1 et 2, qui avaient défrayé la chronique judiciaire.

One Comment

Leave a Reply
  1. Ou sont-ils les autres crapules,ni dignité,ni fierté,comme une décharge publique voir des égouts a merde Hacha les vrais hommes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *