l’ex wali de Tipasa sous les verrous

Algérie Il semble que la justice du pays est entrain de virée dans le bon sens avec les aspirations du peuple. En effet, plusieurs dossiers pendants et emblématiques sont entrain d’être jugé et tout laisse croire que la justice du pays a enfin trouvé sa vitesse de croisière.

L’on se rappelle de l’extradition spectaculaire de l’ex-PDG de la sonatrach. Il y a aussi le cas des généraux de l’armée en exil qui sont poursuivis pour malversations et corruption à grande échelle.

Lorsqu’il fut élu président de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune avait déclaré qu’il souhaitait rompre avec les pratiques peu orthodoxes du passé et établir un nouveau climat de confiance avec le peuple.

Il n’y aura pas d’échappatoire pour le wilaya de Tipasa 

En effet, lorsque le peuple est sorti en 2019 pour demander le départ du régime Bouteflika, les attentes étaient fortes. Tebboune est conscient qu’il va devoir changé de nombreux paramètres dans la gestion du pouvoir raison pour laquelle il est entrain de baliser le terrain afin de permettre une rupture totale avec les vielles pratiques.

Les dossiers de justice sont désormais traités avec célérité. Prenons le cas de l’ancien wilaya de Tipasa. Ce lundi 16 août, le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’Hamed à prononcer une peine de trois ans d’emprisonnement à l’encontre de Moussa Ghellai.

Le nom de ce dernier est cité dans de nombreuses affaires de corruption. D’autres anciens hauts responsables ont également été sanctionnés par la justice pour des affaires de corruption.

Lire cet article  Mohamed Bouzit sous mandat de depôt

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS