đŸ”„ L’histoire de cette avocate algĂ©rienne expulsĂ©e de France pour sĂ©jour irrĂ©gulier

AlgĂ©rieCela fait quelques semaines maintenant que les autoritĂ©s françaises multiplient les procĂ©dures d’expulsion des migrants en situation irrĂ©guliĂšre. Dans ce lot de migrants qui furent sommĂ©s de quitter le sol français, on retrouve de nombreux algĂ©riens.

L’histoire d’une femme algĂ©rienne, avocate de profession a notamment retenu l’attention de l’opinion. Les mĂ©dias français ont rĂ©vĂ©lĂ© qu’une avocate algĂ©rienne fut renvoyĂ©e de France aprĂšs avoir enclenchĂ© de nombreuses procĂ©dures auprĂšs des autoritĂ©s judiciaires pour empĂȘcher son expulsion.

MalgrĂ© de solides arguments, l’avocate fut expulsĂ©e

C’est en 2017 que l’avocate française est arrivĂ©e au niveau de l’Hexagone alors qu’elle Ă©tait en enceinte. À l’époque, elle bĂ©nĂ©ficiait d’un visa court sĂ©jour. Devant la justice, l’avocate française a plaidĂ© sa cause en vain. Elle a notamment affirmĂ© qu’elle Ă©tait victime de violences conjugales de la part de son ex-mari.

En plus de cela, la femme s’est parfaitement intĂ©grĂ©e au sein de la sociĂ©tĂ© et sa fille est scolarisĂ©e de façon rĂ©guliĂšre. L’avocate algĂ©rienne a suivi toutes les procĂ©dures dans le but de devenir une citoyenne française Ă  part entiĂšre.

Cependant, cela n’a pas suffi Ă  convaincre les autoritĂ©s judiciaires qui ont alors dĂ©cidĂ©es de procĂ©der Ă  son expulsion. Ce cas vient montrer qu’aucune couche sociale n’est Ă©pargnĂ©e actuellement par les procĂ©dures d’expulsion en France. La mesure d’obligation de quitter le territoire français (OQTF) prĂŽnĂ©e par le chef de l’État, Emmanuel Macron est en pleine exĂ©cution.

 

Lire aussi :
DĂ©mantĂšlement d’une « cellule terroriste » de Rachad Ă  MĂ©dĂ©a

Abonnez-vous Ă  notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici

SUR LE FIL