in

Liberté provisoire pour 20 manifestants

Il était environ 9h lorsque des proches et amis des manifestants arrêtés ont pris place derrière le tribunal de Sidi M’hamed, rue de la Liberté, à attendre sous une pluie battante l’arrivée des prévenus.

L’attente était longue, très longue, hier, au tribunal de Sidi M’hamed, pour les familles des manifestants arrêtés vendredi dernier au cours du 48e vendredi du hirak. En tout, 20 personnes ont été présentées devant le procureur de la République avant de passer devant le juge en comparution immédiate. La majorité d’entre elles ont été arrêtées pour «attroupement et trouble à l’ordre public».

 

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *