in

Liberté provisoire refusée pour Ali Ghediri

Le candidat à l’élection présidentielle avortée d’avril 2019, l’ancien général-major Ali Ghediri restera en prison. La demande de sa remise en liberté provisoire est refusée par la chambre d’accusation. C’est ce qu’a dénoncé, hier, la défense du détenu, estimant que le dossier pour lequel Ali Ghediri est arrêté, “ est vide “ et qu’il ne comprend “aucune preuve “ de sa culpabilité. “L’information judiciaire n’a pas apporté la preuve ou révélé un quelconque acte selon lequel Ghediri a eu des contacts avec des forces étrangères pouvant affaiblir le moral de l’armée”, a estimé, quant à lui, Me Khaled Bourayou, ajoutant que le seul tort d’Ali Ghediri est d’avoir connu “Gasmi, un chef de parti qui l’a contacté pour les parrainages, mais il se trouve que Gasmi est un faussaire”. “Ghediri a été présenté comme un complice de Gasmi”, a précisé l’avocat, avant de s’interroger sur le pourquoi du maintien des gens en prison.

M. Mouloudj

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *