L’ONPLCC, un Organe de lutte contre la corruption au service de la corruption ?

0

L’ONPLCC, un Organe de lutte contre la corruption au service de la corruption ?

DIA-03 mai 2019: Le président de l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLCC), Sebaibi Mohamed, a été limogé par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah sans qu’il ne soit remplacé. Le nouveau président de l’ONPLCC n’est pas désigné. Cela laisse entendre qu’il n’y aurait plus aucun responsable propre qui puisse être désigné à la tête de l’ONPLCC !
Pis encore, avec la comparution des hauts responsables devant la justice pour des affaires de corruption, il est à se demander à quoi sert et a servi l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption, qui a été créé à la faveur de la Constitution de 2016.
L’affaire de plus de 7 tonnes de cocaïne dite «Kamel El Bucher» reflète toute l’ampleur de la corruption qui gangrène le pays. Un phénomène qui a envahi tout le pays de manière progressive pour se généraliser et être érigé en constante pour ainsi dire, sinon comment expliquer la comparution de hauts responsables dans des affaires de corruption.
Pour rappel, des enquêtes judiciaires visent les hommes d’affaires comme Ali Haddad et Issad Rebrab, alors que l’ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia et l’ancien gouverneur de la Banque d’Algérie et actuel ministre des Finances, Mohamed Loukal ont comparu devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger pour être auditionnés dans des affaires de « dilapidation des deniers publics ».
Les Algériens qui organisent des marches pacifiques depuis le 22 février dernier, scandent des slogans pour dénoncer ce phénomène et exiger le départ de l’actuel système, tout en exigeant que ceux qui sont impliqués dans des affaires de corruption soient jugés.
Cela a été conforté par la déclaration du vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, qui avait indiqué que les services du ministère de la Défense nationale « détiennent des informations avérées concernant plusieurs dossiers lourds de corruption, dont je me suis enquis personnellement, dévoilant des faits de spoliation des fonds publics avec des chiffres et des montants faramineux ».
Amir Hani
 

Source : Dia Algerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here