L’opérateur Djezzy va-t-il réagir aux critiques d’Ahmed Ouyahia ?

Une fois n’est pas coutume, un dirigeant algérien s’en prend violemment à la politique de communication et de marketing d’un opérateur de téléphonie mobile. Samedi, lors de sa conférence de presse à Alger, Ahmed Ouyahia a clairement visé Djezzy pour son instrumentalisation de la « harga » dans sa campagne entrant dans le cadre de la commercialisation d’une nouvelle offre postpayée. 

Il s’agit de l’offre « HAARBA » lancée récemment par Djezzy, l’opérateur détenu à 51 % par l’Etat algérien à travers le fonds national d’investissement (FNI). Le Premier-ministre et chef du RND a estimé que cette « HAARBA » banalise dangereusement le vocabulaire de la « Harga », un fléau social qui pousse les jeunes algériens à se tuer en empruntant des embarcations de fortune pour rejoindre l’Europe, cet eldorado rêvé. Ahmed Ouyahia a adressé des critiques sévères aux auteur de ce cette campagne commerciale qu’il juge « maladroite » et « inappropriée » dans le contexte actuel que connaît l’Algérie où les harragas sont devenus un véritable problème de société.

Pour l’heure, Djezzy n’a toujours pas réagi à ces attaques. Sur internet et les réseaux sociaux, les déclarations d’Ahmed Ouyahia n’ont pas manqué de susciter une très vive controverse.

 

Source : Algerie-part

Algerie-part