L’opposition politique vent debout pour soutenir Fethi Ghares

Cela fait plus de trois jours maintenant que le coordinateur du Mouvement Démocratique et Social (MDS), monsieur Fethi Ghares a été interpellé par les forces de police. Il sera ensuite placé sous mandat de dépôt au niveau du tribunal de Sidi M’hamed. Fethi Ghares est une figure emblématique de la société civile algérienne.

Une atteinte aux libertés individuelles

Aux côtés d’autres leaders de la société civile, il a participé activement à la chute de l’ancien président, Abdelaziz Bouteflika. Depuis lors, Fethi Ghares est devenu l’un des plus fervents opposants au pouvoir actuel. C’est le mercredi dernier qu’il sera arrêté à son domicile par des éléments des forces de l’ordre. Placé sous mandat de dépôt, Ghares est poursuivi pour les chefs d’accusation suivant: “Atteinte à la personne du président de la République, outrage à corps constitué, diffusion au public de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national, diffusions d’informations pouvant porter atteinte à l’unité nationale, diffusion d’informations pouvant porter atteinte à l’ordre public”. L’ensemble de la classe politique et des organisations de défense des droits de l’Homme ont vivement condamné cette arrestation.

Les organisations parlent d’une grave atteinte aux libertés et une sorte de criminalisation l’approche politique. Toutes les principales formations politiques ont vivement condamné l’arrestation “arbitraire” de Fethi Ghares. Selon l’opposition ce genre d’actes ne favorisent pas la cohésion sociale et participent à l’effritement de la confiance vis-à-vis des gouvernants.

Lire aussi :  Bilan des intempéries à Alger

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL