Louisa Ighil Ahriz démissionne du Sénat en opposition à un cinquième mandat

Louisa Ighil Ahriz démissionne du Sénat en opposition à un cinquième mandat

Par Hani Abdi – La moudjahida Louisa Ighil Ahriz a déposé aujourd’hui sa démission au Conseil de la nation pour protester contre un éventuel cinquième mandat et dénoncer le «climat délétère» qui règne dans cette institution. Cette célèbre combattante refuse donc de cautionner un nouveau mandat dans le contexte tendu actuel. Désignée en février 2016 au tiers présidentiel du Sénat, la moudjahida, âgée de 82 ans, estime œuvrer à préserver sa «dignité» et ses «principes» qui l’ont toujours guidée dans ses actes depuis la guerre de Libération nationale à nos jours.

L’icône de la Révolution, qui a connu les affres de la torture sous le joug colonial, claque donc la porte du Conseil de la nation en affichant ouvertement son opposition à un cinquième mandat en faveur du président Bouteflika. En démissionnant, elle semble ainsi anticiper un éventuel appel des sénateurs du tiers présidentiel à un cinquième mandat. Une probabilité qu’il ne faudra pas écarter quand on sait que Djamel Ould-Abbès, fervent soutien à une reconduction du président Bouteflika pour un nouveau mandat, siège au Sénat dans le tiers présidentiel. Il est même pressenti pour remplacer Abdelkader Bensalah, qui souffre, dit-on, d’une grave maladie.

Connue pour son caractère bien trempé et réputée pour ses interventions musclées sur des faits de l’histoire, Louisa Ighil Ahriz donne porte un coup dur aux fervents soutiens d’un cinquième mandat. Il est à souligner que, malgré les appels incessants des partis de la majorité présidentielle, le président Bouteflika n’a toujours pas fait connaître ses intentions.

H. A.

Source : algeriepatriotique

algeriepatriotique