Louisette Ighilahriz : « On ne comprend pas pourquoi Said Bouteflika n’a pas été arrêté »

1

Cette semaine a été marquée par plusieurs affaires traitées par la justice. Qu’en pensez-vous ?

En effet, il y a eu la convocation de prévenus qui sont interrogés et entendus, mais nous, nous n’avons aucune information par rapport à leurs dossiers respectifs. Et on se pose des questions à ce propos parce qu’un Haddad logiquement ne peut pas être arrêter pour possession d’un peu de devises et de deux permis de conduire. Il ne doit tout de même pas être arrêté pour cela. Ali Haddad, c’est un oligarque, un escroc qui a beaucoup volé.

Nous demandons des clarifications à ce sujet. Et comment se fait-il que Chakib Khellil, Said Bouteflika et les Bouchouareb n’ont pas été touchés ? C’est là où on se demande s’il ne s’agit pas d’une guerre de clans qui s’écharpent par personnes interposées. On est dans le brouillard en ce moment. Gaid Salah qui a sollicité la justice à ce propos doit aller plus loin dans sa démarche.

Que veut dire « plus loin » ?

C’est-à-dire arrêter les autres : Said Bouteflika par exemple. On ne comprend pas pourquoi Said Bouteflika n’a pas été arrêté. On s’interroge et supposons qu’il y a eu un deal. Parce que Abdelaziz Bouteflika lors de sa candidature pour le 5e mandat, il disait qu’il ne voulait pas se retirer de la course électorale car il craignait pour sa famille. Et il se pourrait qu’il soit parti en posant ces conditions. On est constamment en train de nous poser des questions à ce propos. De plus, nous attendons de voir d’autres affaires traitée par la justice car il n’y a pas que celles actuellement médiatisées.

Qu’est ce que ça vous inspire l’incarcération de Rebrab ?

Personnellement, le fait de dire qu’il y a surfacturation, c’est un délit économique qui ne doit pas conduire son auteur en prison. Il devrait payer, tout au plus de fortes amendes. Ce qui est reproché à Rebrab n’est pas très grave par rapport à ce dont sont coupables Chakib Khellil, Haddad, Melzi. Rebrab devrait juste passer en correctionnel, mais pas en prison. Surtout que Rebrab est resté dans son pays, il a toujours investi en Algérie et a demandé d’investir davantage, mais il a été bloqué. On ne comprend pas.

Allez-vous cesser de marcher lors du Ramadan ?

Non. On a décidé de marcher y compris durant le mois de ramadan. Nous sommes tous les vendredis 20 millions de citoyens dans les rues d’Algérie et nous n’allons pas baisser la vigilance. Nous marchons pour la chute totale du régime et de l’ensemble de ses symboles à l’instar des Bédoui et Bensalah. On ne peut pas envisager notre avenir avec les anciennes figures.

tsa

1 COMMENT

  1. Cette conne se dévoile et on voit pour qui elle roule. Tu utilises ton fonds de commerce de moudjahida pour régler tes comptes sache qu’il y a des milliers de moudjahidetes qui ont subies des horreurs de la part de la France coloniale sens qu’elles se prononcent ou se comporter comme une hysterique. Malheureusement il y a vous et la bouhired épouse de l’escroc verges, ainsi que la traître bitate qui la ramènent à des fins que tout le monde connaît dégager sortez de notre vie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here