Lutte contre la cyberattaque : le Bénin, le Malawi ou la Zambie font mieux que l’Algérie

Algérie –Apparemment le numérique demeure toujours un domaine dans lequel l’Algérie continue de collectionner les retards et les mauvaises performances. Et malheureusement, l’Algérie n’a pas su tirer profit des opportunités et perspectives des bouleversements nés dans le sillage de la crise sanitaire de la COVID-19 pour renforcer son développement numérique malgré ses nombreux atouts humains et matériels. Bien au contraire, notre Nation a encore reculé davantage concédant du terrain à d’autres pays africains qui, naguère, la citait en exemple, mais qui, aujourd’hui, la surclassent dans divers classements internationaux. Plus de détails à travers cette édition de ce samedi 4 décembre 2021.

Un récent rapport international a classé l’Algérie parmi les nations africaines complètement vulnérables aux intrusions et autres attaques informatiques. Effectivement, selon l’Union Internationale des télécommunications (UIT), dans son Global Cybersecurity Index 2020, l’Algérie est classée au 23e rang des pays africains concernant leur niveau de protection aux cyberattaques. Oui, au 23e rang à l’échelle africaine et des pays beaucoup plus pauvres et beaucoup moins stables que l’Algérie ont une meilleure maîtrise de la protection de leurs données contre les cyberattaques, nous apprend le précieux indice de l’UIT, à savoir une organisation internationale très prestigieuse à laquelle l’Algérie participe activement puisqu’elle avait été élue le 05 novembre 2018 membre du Conseil d’administration de l’Union internationale des Télécommunications (UIT) pour la période 2019- 2022, lors des élections tenues dans le cadre des travaux de la 20eme Conférence Plénipotentiaire de l’UIT qui s’était déroulée à Dubaï du 29 octobre au 16 novembre 2018.

Lire aussi :
Affaire Sonatrach 1 : le procès reporté à la prochaine session

Il y a donc 22 pays africains qui font mieux, beaucoup mieux que l’Algérie pour protéger leurs données numériques et leurs populations contre les méfaits de cybercriminalité. Cependant notons que seuls 15 pays africains affichent un niveau de préparation de la cybersécurité supérieur à la moyenne mondiale. L’île Maurice demeure leader du continent. Une place qu’elle occupe depuis 2014. Elle est talonnée par l’Egypte. La Tanzanie qui occupait la 8e place africaine en 2018 est montée de cinq places pour occuper désormais la 3e.

La liste des pays  qui dépassent l’Algérie

Des pays très modestes, ont dépassé aussi l’Algérie dans ce domaine sensible. Il s’agit du Malawi classé au 19e rang africain, du Bénin (9e) ou de la Zambie (13e). La Tunisie (5e) et le Maroc (7e), les deux autres pays importants du Maghreb, sont largement devant l’Algérie et la distancent d’une à une autre. Il est donc clair que notre pays régresse de façon alarmante à cause de son sous-développement numérique.

Ce classement dressé par l’Union Internationale des télécommunications (UIT), une agence des Nations unies pour le développement spécialisé dans les technologies de l’information et de la communication, s’appuie sur une évaluation détaillée de la stratégie nationale de cybersécurité de tous les pays du monde, des centres d’alertes et de réponses aux cyberattaques (CERT), de la législation sur le piratage des réseaux, de la législation sur le harcèlement en ligne ou du mécanisme de développement des compétences en cybersécurité.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL