Lynchage à mort de Djamel Bensmail :«seule la justice est habilitée à trancher à l’issue de l’enquête» rappelle le parti des travailleurs

 

Algérie-Ce mardi 17 août 2021 le PT a considéré, que « la diffusion en direct par l’ENTV (Entreprise nationale de télévision) et les autres chaines de télévision de vidéos  montrant des scènes atroces de l’exécution du jeune Djamel Bensmail, exposées comme preuves par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) lors de la conférence de presse qu’elle a organisée le lundi 15 aout 2021, alors qu’elles sont censées relever exclusivement de l’enquête policière interne, risque d’influer sur le cours de l’enquête alors qu’elle n’est qu’à ses débuts ».

Le Parti des Travailleurs , qui a réuni son secrétariat du bureau politique, pour étudier les récents « développements d’une extrême gravité dans le pays », a relevé, dans un communiqué, « le caractère contradictoire de l’attitude des autorités qui d’un côté portent plainte contre Facebook suite à la diffusion des mêmes vidéos montrant la scène horrible de l’exécution du martyr Djamel Bensmail et d’un autre côté les exploitent publiquement et autorisent leur médiatisation ».

Lire cet article  Le verdict est tombé pour Houda Feraoun

Mieux, le parti  rappelle ainsi que « seule la justice est habilitée à trancher à l’issue de l’enquête quant à l’identité des responsables et des coupables du crime et à prononcer les verdicts condamnant pour le meurtre crapuleux de Djamel Bensmail, que rien ne saurait justifier, même s’il a été commis dans des conditions très confuses crées par les incendies meurtriers qui ont dévasté notamment la wilaya de Tizi-Ouzou, permettant que se produise l’irréparable soit par un concours de circonstances ou par manipulation à desseins ».

Ainsi donc pour le PT, « instrumentaliser l’horrible exécution du martyr Djamel Bensmail à laquelle appellent déjà des voix contre les auteurs du crime, déterrer le dossier de la peine capitale dont la finalité est la mise à mort, ne défère en rien de l’acte barbare commis contre Djamel Bensmail présenté comme pyromane à une foule hystérique ».

Mais cette tragédie, note cependant le PT, « qui, à conditions égales, aurait pu et peut se produire dans n’importe quelle région du pays, est un signal d’alarme sans précédent ».

Lire cet article  Visite de Lamamra au Mali !

Par ailleurs, le Parti des travailleurs a estimé que « le drame de l’exécution de  Djamel Bensmail ne saurait escamoter la tragédie immense et horrible causée par les incendies qu’ils soient d’origine criminelle ou pas».

Aussi, selon le PT, «seule une enquête scientifique rigoureuse peut et doit établir, ni taire le débat politique autour des responsabilités politiques, car il y en a, à commencer par l’absence d’anticipation et de prévisions au niveau des institutions,  de déficits établis en moyens humains et matériels aussi bien pour la protection civile que la direction de la préservation des forêts ».

Enfin le parti de Louisa Hanoune a salué « bien bas la famille Bensmail de Miliana en général et le père du martyr en particulier qui, en faisant primer l’intérêt et l’unité du pays, malgré leur immense douleur, ont fermé la porte devant les pyromanes de la Fitna ».

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS