M. ZEBDI ESTIME QUE LE DISPOSITIF PORTANT FIXATION DE PRIX RÉFÉRENCIELS CONCERNERA LES PRODUITS AGRICOLES : «Pas le poulet, car le marché est à 80 % clandestin»

0

Intervenant, hier au Forum du journal « El- Moudjahid », le président de l’Association de protection du consommateur et de son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, s’est montré assez optimiste quant aux nouvelles mesures et nouveaux dispositifs de protection du consommateur mis en place par le ministère du Commerce à la veille du mois de Ramadhan. Des dispositifs visant ainsi un meilleur contrôle des produits mis sur le marché, notamment par la définition des prix référentiels pour les prix de large consommation. Il a, ensuite évoqué l’importance, au cours de cette rencontre sur la nécessité de la création des nouveaux marchés de proximité «dits parisiens ». Par ailleurs, il a mis l’accent sur la nécessaire mobilisation de tous pour faire réussir ces nouveaux dispositifs et le respect du prix référentiel qui sera, selon lui annoncé par le ministère avant le mois de Ramadhan : « Ce dispositif de fixation des prix référentiels concernera, en effet les produits agricoles à savoir : la tomate, la pomme de terre, l’oignon, la carotte, l’ail et la laitue», a-t-il rappelé , affirmant , d’autre part qu’ «on ne peut pas, aussi fixer un prix référentiel pour le poulet vu que 80% de son marché est clandestin ». L’orateur a, en outre évoqué l’intérêt de la fixation des marges bénéficiaires durant le mois sacré afin de lutter contre la spéculation, notamment pour ce qui concerne les fruits et légumes. 60 MARCHÉS «PARISIENS» SERONT CRÉÉS CES JOURS-CI À ALGER Évoquant le contrôle des activités commerciales, notamment l’application baptisée « Aswak » qui sera lancé prochainement et qui permettra à ses utilisateurs de lancer une alerte aux inspections territoriales qui seront tenues de dépêcher des agents de contrôle pour intervenir contre les infractions enregistrées, Zebdi a précisé que cette application contribuera efficacement dans le système d’alerte mis en place dans l’ensemble des marchés de proximités afin de réduire le nombre des infractions liées aux prix et aux conditions d’hygiène et de santé : « De même, l’utilisateur de cette application peut, également identifier les marchés de proximité, les géofocaliser et de s’informer sur les fourchettes des prix actualisés », a tenu à souligner Zebdi. Concernant le programme qui prévoit la création des marchés parisiens, l’orateur a souligné, également l’importance de ces marchés afin de répondre à la forte demande des ménages et lutter, aussi contre le phénomène du commerce informel, révélant, dans ce cadre que 600 marchés à la parisienne seront crées pour ce mois de Ramadhan, également, il a ajouté que pas moins de 60 marchés parisiens seront créés à Alger.
Mehdi Isikioune

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here