Macabre date du 17 octobre 1961 : Emmanuel Macron pose un acte fort

AlgérieLa France et l’Algérie sont liées par l’histoire. Aujourd’hui, les deux nations entretiennent des relations tumultueuses à cause notamment de plusieurs pans de cette histoire trouble. La guerre d’Algérie a laissé des traces indélébiles qui sont marquées dans le marbre.

L’Algérie a arraché son indépendance dans le sang et la souffrance. “On ne peut effacer l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoires est un monde sans âme” aime le dire le célèbre journaliste camerounais, Alain Foka.

L’Algérie a bien compris cela raison pour laquelle, elle a fait en sorte que son histoire et notamment la guerre d’Algérie soient transmises de génération en génération. Le 17 octobre 1961 est une autre date cruciale de la guerre d’Algérie. Là, les faits se sont déroulés à Paris, la capitale française.

Ce jour-là plusieurs manifestants algériens suite à l’appel de l’antenne locale du FLN se sont rassemblés pour dire non à une décision prise par les autorités communales à l’encontre de la communauté musulmane algérienne.

Un autre pas de Macron

Les forces de l’ordre avaient alors procédé à une répression sauvage en tirant notamment à balles réelles. Les sources officielles parlent de trois morts, cependant de nombreux historiens estiment que plus de 200 algériens sont morts au cours de cette funeste journée du 17 octobre 1961.

Pendant, plusieurs années les autorités françaises ont refusé de reconnaitre les actes ignobles qui se sont déroulés 17 octobre 1961. C’est sous le mandat de François Hollande que les choses ont commencé à bouger. En effet, en 2012, dans un communiqué, François Hollande a reconnu une sanglante répression qui s’est déroulée le 17 octobre 1961.

Emmanuel Macron s’apprête à aller plus loin. Ce samedi 16 octobre, le président français va participer à la cérémonie de commémoration du 17 octobre 1961, une première pour un dirigeant français. Il ya quelques semaines, Macron avait demandé pardon aux harkis et maintenant il reconnaît la terrible répression d’octobre 61.

Lire aussi :
Le Lieutenant Tarek Amirat radié des effectifs de l'armée nationale

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL