Malgré la nomination d’un nouveau président : Les supporters du MCO ne décolèrent pas

0

Au MCO, l’on n’est pas près de sortir de l’auberge, et ce en dépit de la nomination d’un nouveau président à la tête du club, en l’occurrence, Nacerddine Karaouzane, un responsable inconnu dans le monde du football et plus connu plutôt dans le monde des affaires.
En effet, l’AG des actionnaires, tenue avant-hier soir à l’hôtel Méridien d’Oran, et qui a été justement sanctionnée par le plébiscite de Karaouzane aux commandes de la formation phare de la capitale de l’Ouest, s’est terminée en queue de poisson. Des dizaines de supporters présents sur les lieux, ont catégoriquement refusé cette nomination, eux qui insistent toujours pour que leur équipe favorite soit mise sous le giron d’une entreprise publique, en particulier ‘’Hyproc’’ la filiale de Sonatrach spécialisée dans le transport maritime des hydrocarbures. En évoquant justement Hyproc, il y a lieu de souligner que cette entreprise a été représentée par l’un de ses membres, mais qui n’a pu se prononcer sur l’avenir du protocole d’accord signé avec la SSPA/MCO en janvier dernier, et qui devrait mener au rachat par Hyproc de la majorité des actions du club d’El-Bahia. Ainsi, une nouvelle ère commence au MCO, avec l’arrivée de Karaouzane qui succède à Ahmed Belhadj dit ‘’Baba’’, qui a démissionné de son poste en début de semaine dernière, après cinq ans de règne aux commandes du club phare de la capitale de l’Ouest du pays.
Au cours de cette AG, il a été également décidé de composer un nouveau conseil d’administration formé, de outre Karaouzane, Youcef Djebari, Tayeb Mahiaoui, Nacerddine Bessadjrani, Réda Acimi et Redouane Benzerga.
La veille de cette AG, Karaouzane, qui ne faisait pas partie jusque-là des actionnaires, avait affiché ses ambitions de monter une «grande équipe», mais a exigé de devenir l’actionnaire majoritaire de la SSPA, un statut que détient actuellement Djebbari. Il a fini toutefois par racheter les actions de Larbi Abdelilah, apprend-on du Conseil d’administration. Par ailleurs, la nouvelle équipe dirigeante a proposé à Cherif El-Ouezzani le poste de manager général, mais l’ancien international algérien a décliné l’offre, souligne-t-on de même source. Cherif El-Ouezzani serait intéressé par le poste d’entraineur, selon le nouveau président.
H. S.

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here