in

MANIFESTATIONS: Deux morts et des blessés au Tchad

LIBERTEALGERIE– La junte qui a pris le pouvoir a vite montré son caractère répressif vu l’ampleur des violences contre les manifestants de l’opposition. Des victimes sont déjà enregistrées.

Deux morts (dont une femme) et quelques blessés lors de manifestations et de rassemblements qui ont été tenus hier dans l’est de la capitale N’djamena et à Moundou au sud à l’appel de plusieurs partis de l’opposition et d’organisations de la société civile pour exiger un transfert aux civils du pouvoir de transition incarné par le Conseil militaire de transition (CMT) et dirigé par le fils de feu le maréchal Déby, mort au front.

Lors de ces manifestations qui ont été interdites lundi par le CMT, car “susceptibles d’occasionner des troubles à l’ordre public”, quelques dizaines de personnes se sont en effet rassemblées, notamment dans l’est de la capitale N’djamena, brûlant des pneus sur des axes secondaires, avant d’être rapidement dispersées par la police tchadienne, en faisant usage de tirs à balles réelles et de gaz lacrymogène. En début de matinée, des traces noires de pneus brûlés jonchaient le goudron.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *