in

Mansouria Belmokhtar (31 ans) et sa fille Aya (9 ans) : les deux visages du tragique échec de la « Nouvelle Algérie »

C’est un drame, non pis encore une véritable tragédie qui illustre avec éloquence l’échec cuisant de cette « Nouvelle Algérie » née dans le sillage du Hirak du 22 février 2019 et de la chute du régime Bouteflika le 2 avril 2019. Une Nouvelle Algérie qui ne donne aucun espoir d’un lendemain enchanteur alors qu’après le départ de Bouteflika et son clan, les nouveaux décideurs algériens ont promis monts et merveilles à leur peuple. Au final, ils ne récoltent que désespoir et sinistrose. La tragédie des Harragas algériens illustre parfaitement cette amère vérité. Et le sort inhumain qui a été réservé à la maman algérienne Mansouria Belmokhtar et sa Aya nous apprend que rien n’est encore acquis dans notre pays. 

Partagez l'article :

One Comment

Leave a Reply
  1. Votre article c’est du n’importe quoi. Cette femme est responsable de son sort et de celui de sa fille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *