MARCHE NOCTURNE APRÈS L’IFTAR COLLECTIFL’appétit vient en mangeant

0
Après la marche le f’tour avec des tables bien garnies

La protestation grandit et le combat continue. L’espoir de disséminer les manifestants s’est évaporé. Des dizaines de jeunes ont observé des rassemblements dans l’ensemble des wilayas du pays, après la prière des tarawih…

Le signal vient d’être donné après ce premier vendredi ramadhanesque du Hirak. Le mouvement populaire pacifique n’a pas faibli. Innovants et déterminés, ils décident de maintenir la pression en manifestant jour et nuit. Les jeunes du Hirak impressionnent le monde avec une révolution charmeuse, ensorcelante, envoûtante,fascinante et magique.
Ce sont les qualificatifs qui conviennent au timbre visuel et à l’âme de cette protestation féerique. Rien ne semble pouvoir interrompre ou paralyser ce mouvement de contestation qui prend de l’ampleur, de jour comme de nuit. La protestation grandit et le combat continue. L’espoir de disséminer les manifestants s’est évaporé avec la réponse du peuple qui a organisé des «iftars collectifs» en guise de solidarité avec les jeunes qui sont venus des quatre coins du pays afin de participer à la marche de vendredi à la Grande Poste. Ce lieu est devenu depuis, le 22 févier dernier, la Mecque des révolutionnaires. Alger la Blanche ouvre ses bras à tous les Algériens qui «voguent» chaque vendredi pour participer et dire en un seul mot «la révolution continue et le système va tomber». Avant-hier, dans les quatre coins de la République des iftars collectifs ont été organisés par des jeunes bénévoles. Cette tradition est établie depuis des années, mais avec le Hirak, elle semble avoir un autre goût, celui de «la révolution». Les tables bien garnies reviennent dans nos rues, la solidarité s’affiche et s’est affirmée dès les premiers jours du mois sacré. Les rassemblements après el Iftar ont été aussi au rendez-vous. Des dizaines de jeunes ont observé des rassemblements dans l’ensemble des wilayas du pays, après la prière des tarawih qui est devenue pour eux une occasion d’échanger sur la vie de la nation, dans un cadre de retrouvailles. Dans le même sens, l’on note que les services de sécurité ont du pain sur la planche. Désormais, des manifestations et des rassemblements peuvent être envisagés en une fraction de seconde, et ces derniers sont appelés à encadrer et maintenir l’ordre public. Le jeûne ne dérange point. Puisque la foi et la croyance en un avenir meilleur sont plus qu’une certitude pour les jeunes, déterminés à dégager le système et ses symboles. Les premières soirées ramadhanesques ont été marquées par des rassemblements, tables rondes, des débats politiques et d’autres formes de protestation.
Les manifestants nous ont témoigné leur détermination à continuer le combat de la démocratie jusqu’à avoir gain de cause. «Nous observons les évolutions. Notre combat pour une Algérie libre et démocratique continue. Nous ne lâchons rien», souligne, un jeune bénévole d’Alger.

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here