in

Menace sur la santé des habitants

Des habitants de plusieurs cités, situées à quelques encablures de l’ancien centre de formation professionnelle et d’apprentissage de Bouhadjar, au sud-est du chef-lieu de la wilaya d’El-Tarf, lancent un appel de détresse en direction des autorités locales. Ils alertent contre les émissions d’amiante, parvenant du siège du CFPA, construit avec des matériaux contenant cette matière cancérigène (elle est interdite d’usage dans le bâtiment). La durée de vie de l’infrastructure est de dix années au plus. Elle existe depuis plus de trente ans. C’est la plus ancienne dans la région. Hier dans une manifestation de rue, les riverains sont revenus à la charge et ont exhorté le chef de l’exécutif de la wilaya, autant que le directeur local de la santé et de la population à prendre les mesures qu’il faut pour lever les risques encourus par la population locale à cause de ce vieux bâti en zinc. 

Source : liberte-algerie

liberte-algerie

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *