Messahel à Copenhague : L’Algérie, un pays « stable et sécurisé » dans un environnement « instable »

Messahel à Copenhague : L’Algérie, un pays « stable et sécurisé » dans un environnement « instable »

DIA-11 janvier 2019: L’Algérie est un pays « sécurisé », qui vit « en paix » et jouit d’une « grande stabilité » dans une zone marquée par de grandes turbulences, dues notamment aux crises que connaissent certains pays du voisinage, a affirmé jeudi à Copenhague le ministre des Affaires  étrangères, Abdelkader Messahel.

« L’Algérie, qui est aujourd’hui un pays sécurisé, vit en paix et jouit d’une grande stabilité dans une zone marquée par de grandes turbulences, dues notamment aux crises que connaissent certains pays du voisinage, à la persistance de la menace terroriste et au phénomène de la migration clandestine massive qui pose, lui aussi, de sérieux défis à la stabilité et à la sécurité dans la région », a indiqué M. Messahel lors d’une conférence sur l’apport de l’Algérie à la stabilisation de la région et dans le monde arabe et son expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la dé-radicalisation.

Le chef de la diplomatie algérienne, qui effectue une visite officielle au Danemark, a souligné que « ce résultat est l’aboutissement d’une vision de paix, de réconciliation, de dialogue et de développement

à long terme préconisée par le Président Abdelaziz Bouteflika dès son élection à la magistrature suprême en 1999 et traduite dans les faits par des politiques, de stratégies et de programmes dans les différents domaines et sur lesquels je reviendrais dans la deuxième partie de cette présentation. C’est également grâce au rôle joué par l’Armée nationale populaire et les forces de sécurité que l’Algérie a préservé sa sécurité et sa stabilité ».

Il a ajouté que « la stabilité dont jouit l’Algérie, malgré les multiples défis sécuritaires qui marquent la région, lui a valu son classement, en 2016 et 2017, au septième rang des pays les plus surs au monde par l’institut Gallup de Washington ».

Cette conférence s’inscrit dans le cadre des efforts de l’Algérie visant « à partager son expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, de la déradicalisation et de la réconciliation nationale ». 

APS

Source : Dia Algerie

Dia Algerie