Mohamed Aïssa “répond” aux oulémas musulmans

 Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a refusé de commenter le dérapage d’un membre de l’Association des oulémas musulmans décrétant la fête de Yennayer illicite, “haram”. En effet, le prédicateur salafiste Al-Abidine Ben Hanafia, président de la commission des fatwas de l’association, a qualifié cette tradition de haram et a appelé les Algériens à la boycotter. Mohamed Aïssa a refusé d’émettre le moindre commentaire. Un signe que ce ministre ne souhaite guère donner une importance particulière à cette association et ses membres, qui ont fait de la démagogie et de la haine leur marque de fabrique. On répond aux imbéciles par le silence, dit-on.

Source : liberte-algerie

liberte-algerie