Mohamed Djemai, SG du FLN : « nous soutenons totalement le chef d’état-major »

2

Mohamed Djemai, le tout nouveau SG du FLN a organisé, ce samedi sa première activité partisane en réunissant les mouhafedhs à El Achour (Alger). À cette occasion, il a tenu un discours à forte tonalité politique axé sur le mouvement populaire ainsi que sur le rôle de l’institution militaire dans la prise en charge de la crise actuelle, mais également sur la situation organique du FLN.

Consacrant une large partie de son discours à l’institution militaire, Djemai a lancé d’emblée : « nous soutenons totalement le chef d’état-major de l’ANP, Gaid Salah dans ses appels à la sagesse, à la vigilance et au dialogue constructif pour une sortie de crise sereine et certaine pour le pays ».

Devant les mouhafedhs, le nouveau patron du FLN n’a pas manqué de dénoncer « les attaques qui ciblent l’ANP et son état-major ». « Nous considérons que les attaques qui ciblent l’APN ciblent également nos militants, mais également l’ensemble du peuple algérien », a-t-il dit en saluant l’ANP d’avoir pu éviter l’irréparable en « évitant de s’attaquer à la issaba [la bande, NDLR] en utilisant les chars ».

M. Djemai s’est félicité tout autant du fait que l’ANP ait « laissé le peuple s’exprimer en toute liberté dans les rues en prenant en charge ses revendications de façon démocratique ».

Dans le même ordre d’idées, il a exprimé un satisfecit à l’égard de l’attitude de l’ANP qui « a débusqué les traitres qui se sont assis à la même table que des organismes étrangers pour imposer une nouvelle tutelle sur le peuple algérien ».

Selon lui « des laboratoires étrangers à l’origine des fitnas, ambitionnent avec le soutien des ennemis du peuple et du pays à créer des zizanies pour faire sortir le mouvement populaire de son caractère pacifique ». De son avis « ces laboratoires tendent tout autant à mettre sur pied une sale guerre médiatique à travers des chaines étrangères pour s’immiscer dans nos affaires internes pour frapper l’ANP et retourner le peuple contre elle ».

« Fini les désignations par téléphone »

Sur sa lancée, Djemai a indiqué que « le FLN va consacrer la démocratie et la transparence totale dans son fonctionnement » tout en appelant les autres institutions à en faire autant. « Il est fini le temps des désignations par téléphone » a-t-il martelé.

« Son excellence le peuple »

Le qualificatif de « son excellence » auparavant dédié au président Bouteflika est transposé au peuple par Djemai : « nous demandons pardon à son excellence le peuple, pour toute déclaration mal placée, faites à la légère ou comportement provocateur ou un quelconque maniérisme ou théâtralisme de la part de responsables du parti qui a altéré notre image ». Allusion sans doute aux propos controversés de l’ex-coordinateur de l’instance dirigeante du FLN Mouad Bouchareb après les premières grandes manifestations du 22 février, où il avait lancé : “Certains politiques et quelques pseudo-politiques commencent à rêver. Je leur dis : faites de beaux rêves et bon sommeil. Je leur dis aussi, les enfants rêvent toujours, alors profitez de vos rêves”.

TSA

2 COMMENTS

  1. Vous le FLN les coupeur de nez et d oreilles ,après tous le mal que vous avez fait aux Algérien, vous osez encore ouvrir votre bouche et soutenir un général qui nous veux que du mal j espère que vous allez disparaître après cette révolution, vive l enterrement du FLN.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here