- Advertisement -
Home Actualite Mostaganem : L’Etat encourage l’investissement dans les activités en relation avec la culture

Mostaganem : L’Etat encourage l’investissement dans les activités en relation avec la culture

- Advertisement -

Les directions de wilaya de la culture et du tourisme et de l’artisanat, ont organisé avant-hier, une journée d’étude et de sensibilisation sur les investissements dans las activités en relation avec le secteur de la culture.

Ainsi, en présence du ministre de la culture Azzedine Mihoubi, des autorités civiles et militaires, du wali et de jeunes, notamment des étudiants (es), le professeur Missoum Laroussi a animé une conférence d’information et de sensibilisation relative à l’entreprenariat dans le domaine de la culture et des arts. A partir d’une bonne idée, un jeune ou un groupe de jeunes peuvent créer une entreprise pour produire des biens ou des services et les vendre. A ce titre, le professeur Missoum et de l’exemple de la création d’une coopérative théâtrale, en bénéficient des soutiens du dispositif de l’ANSEJ. Ainsi, les jeunes peuvent faire autant dan le théâtre, le cinéma et les arts. Ce professeur donne l’exemple de la France où l’industrie culturelle accorde 3,2% milliards au PIB et 57 milliards de la valeur ajoutée. Le cinéma, 3,6 milliards d’euros, le patrimoine 8,1 milliards. Les spectacles vivants (théâtre) 8,8 milliards d’euros. Pourquoi, le privé n’investit pas dans la culture, puisque ça rapporte. A, son tour, le ministre de la Culture a expliqué que les jeunes sont appelés à relever le défi dans l’avenir, en mettant en pratique dans les faits, des projets de créativité dans le domaine de la culture et les arts. A cet effet, le ministre annoncera que toutes les facilités sont accordées par l’Etat par le biais des dispositifs ANSEJ-CNAC pour la création d’entreprises de cinémas, studios, laboratoires. Notamment dans la région du sud pour promouvoir l’industrie cinématographique et touristique (patrimoine). Ainsi, Mihoubi annoncera que les salles de cinémas seront prochainement gérées par les jeunes dans le cadre de la privatisation et d’une économie diversifiée et la libération des initiatives. Le ministre invoquera que 60% des vestiges romains dans le monde, existent en Algérie. La gestion sera faite par le privé suivant un cahier de charges. Une formation au management sera donnée aux concernés. Même, le privé peut construire des petites salles de théâtre. Ensuite, le ministre a présidé la cérémonie de baptisation du théâtre de verdure qui surplombe le faubourg populaire et ancestral de Tigditt Mostaganem, du nom du défunt comédien Abdelkader Belmokadem. Le ministre a également donné le coup d’envoi de la quatrième édition du panorama du film révolutionnaire qui se tient du 28 de ce mois au deux décembre à la salle «Cheikh Hamada». Dans la soirée de lundi dernier, le ministre a assisté à un gala «chaâbi». A cette occasion, le doyen de la chanson chaâbie Maâzouz Bouâdjadj, et Ghellamalah Abdelkader ont été honorés et gratifiés d’un cadeau.

Charef.N

 

Source : ouestribune-dz

ouestribune-dz

- Advertisement -
- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

- Advertisement -

Related News

- Advertisement -