MUSTAPHA ZEBDI, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR : « La lutte contre la corruption est impérative »

0

Le président de l’association Nationale de protection du consommateur APOCE, Mustapha Zebdi a mis l’accent, hier, au forum d’El Moudjahid sur les grands dossiers d’urgence dans les différents secteurs de consommation que le nouveau gouvernement doit prendre en charge dans l’urgence.

Il a estimé que ce nouveau gouvernement est confronté à de grands défis surtout que d’après lui, la corruption n’est pas totalement endiguée.  » Nous avons à notre actif 50 dossiers qui doivent être pris en urgence dans tous les secteurs, car ses derniers exigent tous des réformes et ce à travers la coordination entre eux et l’ouverture du dialogue surtout après l’annonce du président de la République favorable au dialogue  » a indiqué Zebdi . Par ailleurs, le conférencier a évoqué parmi les grandes dossiers en question l’impératif de lutter contre la bureaucratie et la corruption.

Aujourd’hui même, nous avons dénoncé des produits avariés mais son partenaire économique a pu dissimuler des preuves qui attestent nos accusations  » a-t-il ajouté. Le premier responsable de l’APOCE a insisté sur l’obligation de purifier toutes les administrations d’ouvrir le dialogue avec tous les citoyens et les organisations associatives agréées, ainsi rediriger les subventions. D’autre part, l’intervenant a suggéré la mis en place d’une instance au niveau du premier ministère chargée de soulever les injustices administratives dont font l’objet les employés. S’agissant du secteur du commerce, un des domaines les plus sensibles, le conférencier a estimé qu’il était urgent de sauver et non améliorer le pouvoir d’achat en suggérant de délimiter les marges des bénéfices et en prenant des mesures exceptionnelles .

Lire aussi  Épidémie de coronavirus : L’angoisse gagne la planète

Parmi les suggestions proposées par l’orateur dans le même domaine, renforcer le contrôle, revoir les dossiers des anciens véhicules. A propos de ce dernier point, Zebdi a fait savoir que le marché de véhicules est vide étant donné qu’il n ya ni montage, ni importation. Le président de l’APOCE a insisté sur l’importance promouvoir la production nationale, encourager, accompagner les nouveaux investisseurs et les protéger. Sur un autre registre , à savoir l’agriculture, l’intervenant a appelé à contrôler ce secteur. De son côté, Sofiane Wassaa, chargé de la communication au sein de l’APOCE a évoqué le manque de transport urbain dans la capitale, la hausse des prix de l’eau minérale et la difficulté de mener des campagnes de sensibilisation sur la culture de la consommation dans les établissements scolaire.

Lire aussi  L’An I du hirak vu par des membres de la diaspora !

Quant à Djamel Touati , chargé des relations publiques structurelles au sein de l’APOCE a mis en avant la nécessité de faire bénéficier les associations du statut d’utilité publique comme dans les pays développés et qui est selon lui un des paramètres de civisme. Il a annoncé la création prochaine d’un forum de citoyenneté et environnemental afin de surpasser la définition juridique de consommation.
S.A

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici