Nouveau scandale de 251 millions de dollars : les frères Kouninef épinglés

Les frères Kouninef actuellement en détention sont de nouveau éclaboussé par une nouvelle affaire. Il s’agit en effet, d’un projet de dessalement de l’eau au niveau de la wilaya de Tlemcen.

Des sources proches du dossier révèlent que les deux frères hommes d’affaires de leur statu vont être entendu par le juge instructeur de la 6e chambre du pôle pénal spécialisé. Réda et Tarek Kouninef sont cités dans des soupçons de corruption.

Le sujet en question repose sur une réalisation de station de dessalement de l’eau à Souk Tlata dans la Daira de Bab El Assa dans la wilaya de Tlemcen. Les accusations touchent des contrat de vente douteux et des transfert illégaux de fonds à l’étranger d’un montant de 8 millions de dollars.

Lire cet article  Tebboune préside la réunion du haut conseil de sécurité

Pour rappel la station de dessalement de cette ville côtière à été réalisée en partenariat entre le groupe singapourien Hyflux, le groupe malaisien Malakoff et la société Sonatrach alors que les contrats d’achat ont été confié à la société des frères Kouninef.

Un projet qui a coûté 251 millions de dollars au trésor public

Selon les informations citées par la même source, la station est entrée en vigueur en 2011, avec une production initiale de 160 000 mètres cubes par jour et a coûté au trésor public 251 millions de dollars. La station est ensuite tombée en panne en octobre 2019, perturbant l’approvisionnement de 20 communes de la wilaya, comptant plus de 300 000 habitants.

Lire cet article  Décès de Bensalah : Drapeau en berne pendant trois jours (Tebboune)

Une fois l’enquête préliminaire achevée, le dossier a été transféré au pôle pénal spécialisé dans la lutte contre les crimes économiques et financiers au tribunal de Sidi M’hamed. Selon les données dévoilées à ce propos, les enquêtes on été menées sur les contrats d’acquisition d’équipements en devise et surfacturations.

Pas moins d’une vingtaine de personnes seront auditionnées parmi les algériens se trouvant actuellement en prison pour d’autres affaires, en attendant que l’instruction soit étendue vers d’autres personnes de nationalités étrangères, et si nécessaire avoir recours à des commissions rogatoires.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS