Nouvel an amazigh à Naama : Engouement du public pour découvrir le patrimoine amazigh de la région

0

La semaine du patrimoine amazigh, qui a débuté  jeudi à la place de «Vivre ensemble en paix» de Naama, suscite l’engouement  des citoyens et des visiteurs venus nombreux découvrir davantage les  caractéristiques et rituels de célébration du nouvel an amazigh dans la  région.

Cette manifestation culturelle, qui enregistre une participation de  différentes associations locales, comporte des spectacles de chant, de  danse et de folklore et des expositions de métiers manuels qui ont été  appréciés par l’assistance notamment les jeunes venus découvrir des  traditions liées aux symboles de l’identité amazighe et son histoire.
La célébration du nouvel an amazigh du 10 au 13 janvier en cours est  caractérisée  par des activités visant la promotion de la culture amazighe et la  préservation du patrimoine qui demeure ancré dans les ksours des communes  de Asla, Ain Warka et Sfissifa où la population est jalouse du patrimoine  matériel et immatériel amazigh remontant à plusieurs siècles, a souligné le  directeur de la culture, Saad Mihoubi. Les expositions proposées par des artisans et des associations locales  dont «Hawa» de la culture et du patrimoine, «Bent El Ksour», «Ouled Sidi  Ahmed El Medjdoub» de Asla et Djebel Aissa, sont diverses et variées  mettant en exergue des bijoux traditionnels, des instruments de musique et  des objets de poterie et d’alfa, entre autres.
A l’intérieur de la tente traditionnelle dressée au centre de cette  exposition, les visiteurs découvrent des plats traditionnels prisés au  nouvel an amazigh dont Berkoukès, Tammina, Zrizri, Maakra préparée à base  de dattes, de semoule et de beurre traditionnel «Smen» en formes de boules,  ainsi que le couscous. Des artisans participants à cette exposition, qui étale aussi des gammes  d’habits traditionnels en laine dont kechabia, djellaba et burnous,  excellent en pareille fête, de même que des associations et autres  intéressés à la culture amazighe. Un participant et membre de l’association «Ahbab Moulay Tayeb» du folklore  de la ville de Mécheria, a exprimé sa joie de participer à cette  manifestation valorisant ce patrimoine.
En ouverture de cette semaine, le public présent a assisté à des  spectacles de danse populaire et de chant animés par des associations  versées dans le patrimoine amazigh dont la troupe féminine «Hidous» d’Ain  Sefra, la troupe de cavalerie «Ennour» et la troupe «Inma de Iguermaoun» de  Asla qui a interprété des chansons du terroir amazigh à la salle des fêtes  de la commune.
Une exposition du livre amazigh au hall de la maison de la culture de  Naama et une autre de photos et d’affiches sur le patrimoine de la région  figurent au programme de cette semaine, qui comporte également des  conférences, des débats, des concours inter-écoles et un récital poétique  en tamazight de plusieurs poètes dont Bouzid Mustapha, Mechri Othmane,  Tahar Bouzar, ainsi qu’un atelier d’initiation à l’écriture Tifinagh animé  par le chercheur, Talbi Hakim.

Source : ouestribune-dz

ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here