PERSONNES PRIVÉES D’UN CHÈQUE DE 6 000 DA DANS L’OPÉRATION «COUFFIN DE RAMADHAN» : Benhabylès pointe du doigt la procédure administrative

0

Lors de son passage, vendredi soir, sur une chaîne de télévision nationale privée, la présidente du Croissant-rouge algérien (CRA), Saïda Benhabylès, a insisté sur « l’importance d’aller vers la création d’un réel fichier national afin de recenser les familles en difficulté.»

Car, elle estime que « les listes élaborées cette année par les mairies dans le but de permettre la prise en charge des familles démunies, à travers l’opération du remplacement du couffin de Ramadhan par un chèque de 6000 DA ont exclu de nombreux nécessiteux.» Pour étayer ces propos, elle critique « le choix de certaines pièces justificatives  pour constituer le dossier devant être présentées par les concernés », dira-t-elle expliquant « à l’exemple de la pièce d’identité dont certaines familles ne peuvent en avoir, notamment les nomades qui vivent dans des régions reculées du pays, à savoir les zones frontalières et l’extrême sud du pays.» Plus explicite, elle dira que «les familles précitées sont automatiquement exclues de l’opération de l’octroi de l’aide financière de 6000 DA remplaçant cette année le couffin de Ramadhan et qui sera versée par des chèques CCP, qu’aux personnes concernées par le recensement.»
Enfin, pour la présidente du CRA, la solution pour faire profiter les véritables nécessiteux des  opérations de solidarité,  consiste d’abord à définir la liste des véritables nécessiteux, proposant une sélection plus raffinée à travers, notamment,  la révision des documents à présenter, en plus des anciennes méthodes  de ciblage des personnes bénéficiaires à l’exemple des choix faits par les Imams et les chefs des villages. » Par ailleurs, Benhabylès a estimé qu’«il faudra accompagner les familles nécessiteuses tout au long de l’année et de ne pas leur consacrer une aide uniquement durant le Ramadhan.»
En revenant à cette aide financière, soit les 6000 Da remplacant le couffin de Ramadhan, Benhabylès a lancé un appel aux pouvoirs publics afin «d’augmenter cette somme a, au moins, 10000 Da», a-t-elle conclu.
Mohamed Amrouni 

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here