in

Plus d’un milliard de dinars d’investissement prévu en 2019

La wilaya de Bouira est toujours en pole position à l’échelle de la Kabylie en matière de raccordement en gaz et en électricité, avec respectivement 85 et 99% de taux de couverture. Preuve en est, la direction de la distribution de Bouira, relevant la Société de distribution du Centre (SDC), a dégagé un chiffre d’affaires net évalué à 4681 millions de dinars (MDA), soit une augmentation de 4% par rapport à l’exercice 2017. D’ailleurs pour le programme 2019, cette entreprise publique compte investir 1 milliard 147 millions de dinars, réparti comme suit : 742 millions de dinars pour l’électricité et 355 millions pour le gaz. Pour ce qui est de l’électricité, un programme de renforcement du réseau électrique a été déployé, pour une enveloppe financière estimée à 238,75 millions de dinars. Les services de la SDC de Bouira indiquent la réalisation de quatre postes transformateurs entre maçonnés et aériens et 29 kilomètres de réseau MT/BT. Le coût de cette mise à niveau est estimé à plus de 117 millions de DA, est-il précisé. S’agissant des sites concernés par ce renforcement, la même source citera les localités d’Oueld Belil, Sidi Yahia, Laâzib et Ighil Boumouren relevant respectivement des communes de Bouira, Aïn Bessem, Chorfa et Ath Laâziz. Pour ce qui est du programme public 2019 concernant le volet électricité, la DD de Bouira prévoit le raccordement de 4 086 foyers entrant dans le programme quinquennal 2010-2014 et 649 foyers inclus dans le programme complémentaire. Actuellement, cette entreprise compte 192 662 abonnés en électricité, soit une évolution de 5% comparativement à l’exercice écoulé. Malgré ces chiffres à la hausse, certains “couacs” subsistent : notamment des coupures et autres chutes de tension sont enregistrés, comme c’était le cas en début d’année dans la commune d’El-Hachimia. À cela, la DD de Bouira a tenu à s’expliquer précisant que la ligne 30 KV d’El-Hachimia, a connu certaines avaries, liées notamment aux vents violents et que leurs équipes ont été mobilisées pour rétablir le courant électrique. Pour le gaz, la SDC de Bouira compte 123 228 abonnées, soit une hausse de de 9% par rapport à 2017. Cette entreprise, a engagé durant l’exercice écoulé, une enveloppe financière de plus d’un 450 millions de dinars, servant à la réalisation de 395 km de réseaux de gaz naturel au profit de 5 753 foyers, et ce dans le cadre du Programme des quartiers des lotissements sociaux (PQLS) et distribution publique de gaz. Toujours dans le chapitre du raccordement au gaz naturel, la SDC locale prévoit l’achèvement des travaux dans six daïras de la wilaya, notamment les communes de Bechloul, Ouled Rached, El-Hachimia, Aomar, Dirah et Ath Mensour, le tout pour une enveloppe financière de 355 millions de dinars. Autrement dit, pas moins de 1 800 foyers seront définitivement débarrassés des contraintes liées à la bonbonne de gaz butane. En dépit de ces réalisations, le SDC de Bouira reste irrémédiablement “otage” de certaines données qui impactent sur ses performances et par ricochet sur les abonnés. En effet, l’un des “boulets” de cette entreprise, ce sont bien les oppositions des populations. Enfin, que serait Sonelgez de Bouira sans ses sempiternelles créances ? En effet, elles s’élèvent actuellement à 678 millions de DA, dont une grande partie est détenue par les administrations, à savoir 295 millions de dinars et viennent ensuite les abonnés domestiques avec 239 MDA.

Source : liberte-algerie

liberte-algerie

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *